Archives du blog

Élections : l’Heure est à la clarification…

Important : ne pas cliquer sur les liens, simplement glisser dessus le pointeur de la souris.

On me traitera certainement d’abutyrotomofilogène et que mon post est atripodanatoclaste pourtant je suis plutôt du genre antéphonoheptalinguagyrateur surtout en cette période où l’indécision règne, où faire un choix pour les prochaines élections présidentielle devient une décisioncapilloéradicatoire je ne vais pas dodecaquadrodecaquester. Mon choix de l’hémicyclodissolutiomane est fait.

Je vais voter Mélenchon…

Je sais, presque tous les médias, presque tous les experts me disent que je souffre d’intraoculodigitalie , que je suis latérogradeet qu’au minimum mon vote ne sera qu’une luthomiction mais dans la panoplie des oligophrénarches, perigyrostrabiques et autres ovocéphales qui est proposée, alors que beaucoup ont l’impression de se trouver dans le yachtitropicomythivrorotrièdre, mes réflexions nocticonsiliophoriques m’ont fait choisir allègrement les Insoumis.

Lire la suite

On devrait remettre l’ostracisme au goût du jour…

Sarkozy un winner ??

Au Coin du Comptoir on n’est pas trop « attaques ad hominem ». Vous avez dû le remarquer, on s’attache plutôt aux faits et aux idées -que l’on partage ou pas- pour essayer d’y voir un peu plus clair et ne pas tomber dans les pièges des grands experts et analystes qui nous racontent souvent n’importe quoi ou toujours la même chose. Il est parfois difficile de réfuter toutes les propagandes, quasiment impossible de lutter contre les rumeurs, mais il est intéressant de démonter le storytelling -les histoires qu’on nous raconte- et de voir comment les communicants essaient de nous faire avaler leurs salades. A nous de faire appel à notre mémoire ou à la mémoire d’Internet pour réécouter, relire, ce qui a été dit ou écrit.

dessin-de-presse

Nos Présidents n’ayant plus depuis longtemps d’idées, de programmes, de volonté de réformer ce qui doit l’être, ils n’ont plus qu’un manuel qui commence déjà à être un peu écorné : « Comment gagner une élection pour les nuls« . Le livre comporte plusieurs chapitres sur les manières de séduire l’électeur pour qui la présidentielle reste le scrutin favori. Point  de politique -dans le sens noble du terme- dans ce livre de recettes, simplement le choix d’un avatar, le sympa, l’hyperactif, le normal,… et une annexe : « que faire une fois élu ?« 

Aujourd’hui on a décidé de démonter une légende qui, comme celle de Lourdes,  a fait déplacer les foules en 2007, la légende de Sarkozy le winner, et de Sarkozy II, le retour du super héros qui devrait sauver la France une fois encore en 2017. S’il est une image construite par les communicants, c’est bien celle d’un Sarkozy qui gagne tout ce qu’il entreprend, surmonte toutes les difficultés. Voyons honnêtement ce qu’il en est…

Lire la suite

Bazar des élections, la Démocratie est-elle foutue ?

Il parait que les électeurs n’élisent plus, d’après ce que nous disent les taux démocratie_1d’abstention. Désamour pour la Politique ? Pour LES politiques ? La conversation d’apéro tourne autour de cette question depuis le premier tour des municipales Au Coin du Comptoir. Le pire et le meilleur des régimes politiques, la démocratie, serait-il  devenu obsolète ? Les citoyens de la Cité en aurait ils marre de la « souveraineté du peuple » ? D’après nos philosophes de comptoir, ce n’est pas la Démocratie qui est en cause mais ce que nous en avons fait depuis le début des Républiques. Un peu d’histoire…

A cette époque, les philosophes des lumières qui devaient trouver un nouveau mode de gouvernance en lieu et place de la royauté choisirent le modèle de la république athénienne. Enfin en gros.  Liberté, Égalité en y ajoutant Fraternité, ils optèrent pour la Démocratie, le gouvernement du peuple, par le peuple pour le peuple comme l’énonçait, pas loin d’un millénaire plus tard que Platon, Abraham Lincoln.

Lire la suite

Le juge Gentil est il méchant ?

Sur ce coup là, certains en ont avalé leur apéro de travers, les autres en ont remis une tournée histoire de trinquer à l’évènement. Le juge d’instruction Gentil a mis en examen l’ex Président, Nicolas Sarkozy, pour abus de faiblesse sur madame Bettencourt qui n’en n’est pas à son premier abus ni a sa première faiblesse…

bettencourt-sarkozy

Au Coin du Comptoir nous ne sommes pas très portés sur les infos politico-judiciaires. Ce sont toujours des feuilletons à la Dallas dont on est jamais sûr de voir le dernier épisode avant notre mort.

bettencourt 2

Sans remonter aux affaires de la Garantie Foncière en 1971, à l’affaire Dassault en 1976, à l’affaire de diamants en 1979, celle de la Société Générale en 1989, les écoutes de l’Elysée en 1993, le Carrefour du développement en 1998, (…) l’affaire Botton, l’affaire des HLM de Paris, les marchés publics d’Ile de France, le Crédit Lyonnais, l’affaire Elf, Tibéri, …  nous sommes sûrs que vous vous souvenez des frégates de Taïwan, de Clearstream, de Karachi…

bettencourt_22

Vous savez comme nous que toutes ces affaires ont duré ou durent depuis des lustres sans visiblement changer nos mœurs politiques. Mais surtout, nous ne voulons pas tomber dans le piège du « tous pourris » qui prospère à l’extrême droite, il ne nous resterait plus qu’à nous mettre dans les mains d’un non pourri autoproclamé ou d’un gourou qui appliquerait une gouvernance d’essence divine.

Aujourd’hui il s’agit de l’affaire  Bettencourt, d’un juge d’instruction et d’un ancien Président de la République, rien que cela. Notre ex-président aurait abusé de la faiblesse d’une vieille dame richissime après un photographe, un gestionnaire de biens, un avocat et certainement une foultitude d’autres pique-assiettes opportunistes.

Les tenants du grand complot mondial anti-sarkoziste pensent bien sûr qu’il s’agit d’une manipulation d’une ligue de juges gauchistes et certainement francs maçons. Les amis de l’ex-président s’insurgent et clament que ce juge Gentil est l’exemple même d’une justice dévoyée. En gros, le juge Gentil est méchant.

Au Coin du Comptoir nous pensons que le juge Gentil n’est ni méchant ni gentil. Les médias, qui ne sont intéressés que par l’écume des vagues, ont oublié de souligner un détail : le juge est très adroit et obstiné.

bettencourt affaire

En effet, pour ceux qui ont suivi cette histoire, il y avait au début une affaire familiale où les héritiers, se sentant spoliés par les pique assiettes, ont voulu se débarrasser des parasites. Politiquement, personne n’ignorait que la maison Bettencourt participait au financement des campagnes électorales mais il se trouve qu’au fur et à mesure de l’audition des protagonistes de l’affaire familiale, il est apparu que le candidat Sarkozy avait certainement été quémander quelques subsides auprès de la richissime. Ce financement occulte supposé ou réel est illégal.

Mais c’est là où notre juge a tenté un coup adroit mais certainement voué à l’échec. Le financement occulte de la campagne présidentielle est prescrit, donc le chef d’inculpation pour financement illicite ne peut plus être invoqué. Nous, on pense qu’il a mis en examen Nicolas Sarkozy au motif d’un abus de faiblesse pour essayer, par ce biais, de sanctionner le délit qui semble assez probable.

Si ça fait causer au coin du zinc, la majorité des piliers, au vu des résultats des affaires précédentes, (voir l’énumération incomplète des affaires plus haut), ne sont pas persuadés que cette affaire aboutira, mais il y a d’autres cailloux dans les chaussures à talonnette. Karachi-Balladur , Kadhafi, le feuilleton va durer pour le plus grand bonheur d’Avocats et Associés…

N.B. : on ne reviendra pas sur le pourquoi du juge Gentil dans cette affaire. Il faudrait reparler du juge Courroye à Nanterre, etc. etc. …

%d blogueurs aiment cette page :