Mélenchon : les critiques de la Droite datent un peu…


Après l’importante remontée de Jean Luc Mélenchon dans les sondages les médias et tous ses adversaires lui sont tombés dessus à bras raccourcis. Ce n’est pas très étonnant. Cela a bien sûr fait l’objet d’une bonne discussion autour de notre apéro citoyen et insoumis.  Les habitués du Coin du Comptoir hésitaient entre indignation et argumentations à opposer à cette déferlante de critiques. C’est lors de la seconde tournée, nécessaire pour permettre à tous d’épuiser la discussion, que notre historien, adepte des boissons disparues, tel le Vabé – qui boit Vabé va bien ! – ou le Dubonnet – Du beau, du bon, Dubonnet  avec modération – nous a rassurés.

–  » La Droite va perdre car elle n’a aucune imagination. Ses critiques ne sont que des resucées de 80 ans d’âge… »

Et c’est alors qu’il s’est mis à étaler sur le zinc tout un tas de documents d’avril 1936 pour étayer son affirmation.

– «  La possible victoire du Front populaire suscite les craintes de la presse de droite et d’extrême-droite, qui agite le spectre de l’anarchie, de la guerre, voire de l’invasion étrangère (allemande ou soviétique), pour convaincre les électeurs de ne pas voter pour la coalition de gauche. »

– «  Du côté de la droite modérée, le jour du scrutin, Le Temps, quotidien républicain conservateur, en appelle dans son éditorial au « sérieux » des électeurs et leur demande de ne pas « s’en remettre au hasard ». Voici ce que dit l’éditorial du Temps.

« Qui veut la paix veut l’ordre, l’ordre partout, et d’abord chez soi. La France, la République française ne peut être défendue que par ceux qui croient en elle. Or, tous les révolutionnaires contestent à la République la vertu et le droit de subsister. C’est par là qu’ils mettent la paix en péril. Les communistes se sont travestis et masqués pour s’introduire dans la République et la réduire à merci. Dissimulés dans leur « cheval de Troie », ils prétendent apporter aux Français la liberté, le pain et le bonheur. Ils ne préparent que notre ruine et notre asservissement. Ils n’ont pas d’autre morale, d’autre dogme, d’autre principe que la violence. Ils feignent de vouloir supprimer tout privilège, mais c’est pour devenir des maîtres privilégiés. »

–  » Le même jour, dans le quotidien de droite patriotique L’Écho de Paris, le rédacteur en chef Henri de Kerrilis en appelle vivement à la mobilisation des électeurs pour éviter la catastrophe. »

« Si vous connaissez un patriote, un homme d’ordre tenté de s’abstenir, ne perdez pas un instant, précipitez-vous chez lui, suppliez-le de faire son devoir, traînez-le à l’urne en lui représentant la responsabilité qu’il encourrait par sa désertion civique. Ne votez jamais blanc. […]. Il faut voter pour le moins rouge contre le plus rouge. Ne vous abstenez jamais. Faites aujourd’hui le barrage des bons Français contre le « Front populaire ». C’est votre devoir. »

–  » Il faut voter « national » car si le Front populaire passe, ajoute-t-il, « la France sera, dans une semaine, plus faible, plus disloquée, plus exposée. S’il passe, le danger épouvantable de la guerre aura grandi sur les toits de nos foyers, sur les têtes de nos enfants ».

–  » À l’extrême-droite, L’Action française titre : « Votez contre la révolution et la guerre ». Le quotidien nationaliste, monarchiste et antisémite brandit la menace de l’invasion étrangère en cas de victoire de la gauche, le chroniqueur Georges Gaudy allant jusqu’à prédire une situation d’anarchie, voire de guerre civile en France.  »

« Soit que les déchirements qui en seraient la conséquence, l’anarchie et la guerre civile déclenchent l’agression hitlérienne, soit que le nouveau gouvernement, pour accomplir les vœux de ses membres et obéir à la Russie des Soviets, prenne lui-même l’initiative des opérations, nos frontières seraient vite mises à feu et à sang, pendant que le territoire serait ravagé par de cruelles discordes. »

–  » Dans les mêmes colonnes, Charles Maurras abjure les électeurs de voter « contre le Mal »

« Soutenir devant l’urne ce gouvernement du Front populaire, ce gouvernement de complicité communiste, porterait un coup à la sécurité intérieure et extérieure du pays. »

– «  Un an plus tôt, dans le numéro du 9 avril 1935, le même Maurras parlait de Léon Blum comme d’un « homme à fusiller, mais dans le dos« .

– «  Toutes ces critiques ont finalement été de bon augure.  Le 26 au soir, le Front populaire est majoritaire avec 5,6 millions de voix, soit 57,2% des suffrages exprimés. Lors du second tour, le 3 mai, la formation de gauche l’emporte avec une majorité absolue de 386 sièges sur 610. »

 

Remerciements  à  Rétro News pour les archives.

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 14/04/2017, dans politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. C’est en effet parlant comme beaucoup de parallèles historiques, mais le problème c’est que cela ne constitue pas une défense pour l’ami Mélenchon. La critique du programme de ce dernier n’est pas que le fait des gens de droite prêts à tout pour le dégommer, avec toutes les indignités requises comme en 36.
    La critique vient aussi de la gauche et la coalition de 36 n’existe pas, faut pas rêver. Hamon, pourtant frondeur, a dû constater à ses dépens, aucune entente n’est possible sur une programme de gouvernement (comme en 36 ou en 81) avec notre Chavez national.
    Même si on l’aime bien car c’est un des derniers qui semble doté d’un cerveau, il franchit des lignes rouges qui le rendent infréquentable notamment sur l’Europe ou la politique internationale. « L’Europe, on la change, ou on en sort »! » , n’est ce pas ?
    Désolé le repli national même d’ultra gauche ce n’est pas sérieux ou si ça l’est on en mange pas.
    Dommage de finir comme ça…
    No passaran ! Pour rire un peu…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :