Récupérations, Manipulations : Le silence des pantoufles trois ans après…


Lorsqu’on consulte les statistiques du blog de notre café du commerce nous avons parfois quelques surprises. Si la fréquentation est modeste -200 vues en moyenne par jour- l’évolution de la clientèle à l’apéro est toujours en progression – 2012 : 20 415 vues ; 2015 : 76 127 vues –   il arrive parfois que l’audience explose comme cet article sur la dette de mars 2015 qui a été vu plus de 4000 fois le lendemain et encore plus de 2000 fois trois jours après ! Mais il y a un article qui voit une fréquentation régulière depuis plus de 3 ans, il s’agit de « Récupérations, Manipulations, le cas des pantoufles… » .

quote-le-comptoir-d-un-cafe-est-le-parlement-du-peuple-honore-de-balzac-111417

Suite au dernier commentaire d’un familier du Comptoir -auteur d’un blog très intéressant- qui vient de découvrir le sujet on aimerait un peu rafraichir son contenu à l’aide de notre réponse. Pour ceux qui auraient raté l’article, le mieux est d’y jeter un oeil grâce au  lien ci-dessus avant de lire le commentaire de l’ami François et notre réponse ci-dessous.

– « Découvrant cette discussion six mois plus tard, j’en profite juste pour vous dire à tous que «l’islamophobie», dont beaucoup se prévalent ou se plaignent, peut être très saine et même salutaire lorsque, comme chez C. Fourest ou E. Badinter, et beaucoup d’autres comme moi, elle n’est que l’expression de la critique d’une religion barbare qui prône l’asservissement de la moitié féminine de l’humanité, l’accouplement du religieux et du politique pour le plus grand bonheur du premier et les châtiments corporels évidemment les plus cruels, tous signes d’un état de civilisation extrêmement avancés dont témoignent tous ses mollahs, ayatollahs et fidèles qui, eux par les armes, entendent détruire nos valeurs humanistes, notre culture et nos modes de vie occidentaux. Tout cela c’est une religion qui l’a donné au monde et elle a pour nom l’islam.

Les individus de confession musulmane n’en sont responsables que s’ils y adhèrent. Mais, s’il y en a qui n’y adhèrent pas, cela n’enlève rien aux tares de cette confession.

Dirait on des fidèles catholiques qui adhèrent aux éléments les plus réactionnaires de la doctrine de l’église (sur les droits de la femme : liberté de disposer de son corps) qu’ils sont dédouanés de la responsabilité de leur église de ce fait ? Refuserait on d’admettre que l’église est réactionnaire de ce fait ? Parle t-on de cathophobie pour ceux qui critiquent cette église ? Que nenni ! Donc même punition pour l’islam. Qu’il fasse son aggiornamento et on reparlera de tout ça. Dans l’attente vive l’islamophobie et la cathophobie réunies sous la même bannière des droits de l’homme et de la femme ! Sans aucune concession, nada ! » –

Notre réponse à François

Le billet initial à plus de 3 ans, cher François, il avait comme but de montrer le détournement et la récupération de textes connus ou moins connus pour justifier des thèses contraires à leur sens initial. Il fait parti d’un ensemble de billets qui s’inspirent du fact checking visant à démonter tout un tas de citations et références qui font florès sur les réseaux sociaux et dans les mails qui se transfèrent sans aucune critique. C’est l’un des billets les plus consultés sur le blog depuis 3 ans et les évènements de 2015 n’y sont certainement pas pour rien.

Le but étant de donner un exemple de propagande qui tord le contenu du texte initial, il ne ciblait qu’une « islamophobie » visant le « bougnoule » qui a remplacé l’antisémitisme traditionnel pour les tenants des thèses du « grand remplacement » de l’extrême droite. Daesh n’étant apparu sur nos radars qu’un an plus tard la publication de cet article, ce texte de propagande ne visait à notre avis que le problème de l’immigration et les exactions d’Al-Qaïda, surtout depuis 2001. L’affaire me semblait un problème politique ayant des origines géopolitiques (Afghanistan – Irak – Algérie du GIA), la religion  n’étant qu’un lien qui semblait avoir pris la place du panarabisme, rêve d’une grande partie du Moyen, du Proche Orient et du Maghreb.

AffichePropagandeOeuvreFrancaise

Le glissement vers une guerre de religion me semble un raccourci facile qui s’est imposé dans les médias après « guerre de civilisation » et « combat contre les forces du mal » censés justifier les interventions de l’occident dans ces conflits. Il me semble également que  la sémantique y a joué un grand rôle dans les esprits, nous y avions consacré un article (Tous les conflits se transforment en guerre de religions). Le conflit Israélo-palestinien est devenu une guerre entre les juifs et les musulmans ou arabes -les arabes étant musulmans par principe-.  Le meilleur exemple étant encore affiché récemment dans le dernier bouquin de BHL (voir l’article sur le sujet) où la critique de la politique Israélienne devient un antisémitisme caché.

[Voir également : Anti-Islamisme ou  islamophobie il faudrait choisir]

Voir dans la situation actuelle une guerre de religion me semble être un décor dangereux qui masque l’aspect éminemment politique des faits. Dangereux car rien n’est plus terrible que les affrontements religieux. Nous en avons eu l’exemple dans la Chrétienté mais ces affrontements existent aussi chez les hindouistes et même chez les bouddhistes pourtant qualifiés d’exemples du pacifisme, et bien d’autres encore. Si l’on doit voir uniquement cet aspect religieux des conflits actuels on devrait remarquer que c’est une guerre au second degré entre sunnites et chiites qui ne sont finalement que des sous produits de luttes de pouvoirs politiques.

massacres-enfants

C’est ce type de réflexions qui m’oblige à ne pas être d’accord avec ton commentaire. Dans la Bible comme dans le Coran, Dieu est un mâle et nous avons perdu avec le monothéisme le peu de féminisme qui existait avant dans le polythéisme même si les patrons étaient le plus souvent des hommes. Le féminisme n’a pu s’imposer que grâce à la laïcité et l’on aurait pu attendre longtemps le droit à l’interruption de grossesse sous une influence chrétienne dans les avancées sociétales. Violences et massacres sont présents dans les deux Livres et même Dieu ne se gêne pas pour favoriser les uns et pulvériser les autres ! S’il y a une chose avec laquelle je suis d’accord avec toi, c’est qu’on aurait pu attendre d’une religion arrivée plus tard sur le marché soit plus humaniste et aurait dû faire son « aggiornamento » comme tu le dis, bien avant celui des chrétiens.

[ voir sur le sujet : Quand la Bible parlait Grec ou Latin ainsi que Quand les culs bénis et le intégristes ne lisent pas la Bible ]

La discussion reste ouverte François, après tout le blog n’est-il pas la version moderne du forum antique où se construisait la vie de la Cité ?

Avec cette conclusion, on attend bien sûr les commentaires des uns et des autres.

Le blog de François : DECODA(NA)GES (on est loin d’être d’accord sur tout mais on peut en discuter )

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 06/06/2016, dans politique, Religion, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Pour poursuivre la discussion, mon commentaire s’adressait aux commentaires sur ton texte pas sur le texte lui même avec lequel on ne peut qu’être d’accord, enfin me semble t-il de mémoire car je ne suis pas allé le relire.
    Par ailleurs quand tu dis que tu n’es pas d’accord avec mon commentaire c’est au juste sur quel point précis ?

    J'aime

    • Je me suis permis de citer ton commentaire qui « s’adressait à tous » dans ce billet (voir la citation) et mon désaccord porte sur ton acception de l’islamophobie comme critique d’une « religion barbare » son asservissement du féminin et une destruction des valeurs humanistes par les armes. Coté religieux, d’après ce que j’en connais, les deux autres religions du livres n’ont pas grand chose à envier à l’Islam. Le gros reproche qu’on pourrait lui faire c’est l’immobilisme de son exégèse et de sa pensée comme le disait le regretté Abdelwahab Meddeb dans Culture d’Islam, son émission sur France Culture.

      Les religions du Livre n’ont pas fait beaucoup preuve d’humanisme dans leur histoire. Que ce soit le peuple élu, les chrétiens ou les musulmans, ils ont passé au fil de l’épée un grand nombre de peuples, de tribus, de « païens » partout dans le monde et il me semble que la morale des penseurs sans Dieu a plus fait pour l’évolution sociétale et l’apaisement. La Laïcité qui sépare le spirituel du temporel est pour moi la seule arme capable de remettre l’église au milieu du village (!!). Occupe toi des âmes, je m’occupe du reste.

      Cela été dur de faire comprendre aux chefs religieux chrétiens de laisser le temporel au laïc. C’est dur de laisser le pouvoir et il sera long et difficile de le faire admettre à ceux qui l’ont pris trop facilement après la chute des autorités temporelles, Chah et autres dictateurs, il n’est que de voir les soubresauts du retour du prétexte religieux comme parti de pouvoir en Turquie, les aller-retour de ce pouvoir en Tunisie ou en Egypte.

      C’est pourquoi il me semble que la discussion sur l’islamophobie et la comparaison entre les religions « gentilles » ou « méchantes » élude le vrai sujet politique. Comme je le dit dans d’autres billets en lien dans cet article, la sémantique nous fait passer de conflits politiques au terrain beaucoup plus glissant des oppositions religieuses. S’il y a un conflit entre sunnites et chiites cela n’a pas grand chose à voir avec réalité, cela permet simplement de mettre les gens dans un camp pour la prise du pouvoir. La confusion entretenue sur un conflit soit disant religieux permet aux xénophobes de passer d’Arabes à Musulmans, ce qui, tu l’avoueras, en change vraiment la perception.

      Mais ce que j’en dis…
      . .

      J'aime

      • Je critique, tu l’auras compris, avec quelques autres, le concept « d’islamophobie » en tant qu’inventé (par des mollahs iraniens à la fin des années 70) pour paralyser toute critique de l’islam… c’est un mot habilement fourre tout qui englobe tout de manière manipulatoire et qui ne peut donc être accepté de mon point de vue par un esprit qui se veut totalement libre;
        Nous avons le mot « racisme » et les outils de sa répression qui sont très larges, utilisons les pour ce qui le mérite et ne tombons pas dans le panneau ; la critique de l’islam ne doit être paralysée par aucun tabou sinon il faut rétablir en France le délit de blasphème ; d’ailleurs le Conseil régional du culte musulman d’Alsace-Moselle a demandé son rétablissement en 2015 et tous les suppôts des cultes un peu « attardés » en rêvent…
        Ce qui n’enlève aucune lucidité à ton serviteur sur les tares des autres confessions et ce qu’elles ont pu commettre comme horreurs tout au long de l’histoire, ce qui n’excuse en rien au demeurant les horreurs actuelles portées au nom de l’islam…
        Lucidité totale également de ma part d’ailleurs sur les réalités du racisme notamment anti arabe que nous pouvons connaître et dont je ne mange pas…
        Ce sont deux choses différentes qu’il ne faut surtout pas confondre.
        Bien à toi

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :