Comment va la France ? Ou comment éviter de dire des bêtises…


Certains, grâce à quelques dessins humoristiques (?) quelques caricatures d’hommes politiques (?) quelques illustrations de l’état du pays (?) croient faire de la politique sur les réseaux sociaux, dans des blogs, ou dans leurs commentaires d’articles de journaux dont il n’ont lu que les titres.

medias-tromper

Nous, Au Coin du Comptoir on aime bien les dessins humoristiques, les caricatures et les illustrations mais on n’est pas vraiment sûr que cela fasse avancer la réflexion du lecteur surtout quand ils ne sont pas terribles ou qu’ils ne tournent qu’en dérision le caricaturé sans vraiment aller au fond des problèmes posés. Il est vrai que certains dessinateurs en deux traits expliquent mieux le fond que certains articles dans Le Monde mais que beaucoup de petits trucs bricolés ressemblent plus à un cours de Science-Po synthétisé dans Voici ou Gala.

Alternatives Économiques vient de sortir son Hors série  » Les Chiffres 2016 « . Bien sûr il y a peu de petits dessins rigolos dans le magazine mais ça nous invite à regarder un peu autrement les infos plus ou moins partisanes que l’on nous distribue à longueur de médias. On a choisi quelques graphiques, histoire de remettre l’église au milieu du village et d’essayer d’avoir une image un peu plus claire de ce qui coince dans notre pays. Comme Alternatives Économiques prend du recul et s’appuie sur des chiffres vérifiés, les graphiques que nous allons commenter ne sont pas arrêtés fin 2015. Certains ne vont que jusque fin 2012 mais au moins est-on sûr des valeurs.

ECONOMIE

pib_2014

croissance-humour-dessin-tartrais

Le PIB ne fait pas le bonheur comme dit l’éditorialiste du magazine. Cet indicateur en effet ne sait pas mesurer la distribution des revenus, ni les dégâts sur l’environnement, ni le bien-être, ni l’espérance de vie, mais il reste le thermomètre pour l’instant incontournable. Le graphique montre que nous n’avons pas encore réussi à retrouver le niveau de 2007. A qui la faute ?

Dettes_francedessin-cartoon-plafond-dette-5

Ah la Dette !! En 10 ans, de 2004 à 2014 la dette des administrations publiques est passée de 65,7% à 95,6% du PIB. On peut remarquer l’accélération de la dette des administrations publiques à partir de 2008 pour sauver les banques sans contrepartie. On aurait aimé que ce sauvetage fonctionne comme le capitalisme classique -je mets de l’argent dans ta boite mais je deviens actionnaire-  mais il semblerait que la finance ait fixé d’autres règles. A qui la faute ?

chomage_france

130425-chomage-chimulus

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2014, 4,4% de la population active était au chômage depuis plus d’un an contre 2,8% en 2008. Encore une des conséquences de la crise et ce n’est pas 2015 qui va améliorer ce chiffre. On ne prend peut être pas la mesure de l’importance sociale de ce constat et l’impact financier de ce manque à gagner pour financer les revenus de transfert et notre système social.

indice_giniindice-pauvrete

 

 

 

 

 

 

 

 

L’indice Gini varie entre 0 et 1. Plus il est élevé plus les inégalités sont fortes. Entre 2001 et 2004 les inégalités avaient diminué et puis, inexorablement, comme le dit le Chat, les riches sont devenus plus riches et les pauvres plus pauvres. Au passage, il faut noter que la recette « plus il y a de riches, moins il y a de pauvres » bien que scandée par nombre « d’experts »  néolibéraux ne marche pas.  A qui la faute de la montée des inégalités ?

Allez, on ne va pas se lancer dans la polémique c’est la Gauche, c’est la Droite, c’est celui qui dit qui est, mais ce que l’on peut dire c’est que la crise a eu un gros impact sur notre l’économie et là nous savons ce qui l’a provoqué. Pour notre économiste de comptoir, la crise de la dette qui a suivi le sauvetage des banques est un écran de fumée qui a permis de faire oublier le rôle de la finance dans cette crise à répercutions mondiales. Les mesures de rigueur néolibérale prises par tous les gouvernements, de Gauche comme de Droite, tous en même temps, dans toute l’Europe ont provoqué une récession ou, dans le meilleur des cas, un ralentissement de l’économie européenne dont nous aurons du mal a sortir.

M’enfin ! Si les chiffres sont parfaitement exacts nos commentaires ne sont que des commentaires de bistrot. A ce jeu là, ceux qui nous suivent depuis un certain temps savent que de toute façon nous sommes aussi bon que les « experts » des médias et ce, sans la grosse tête…

 

 

 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 03/11/2015, dans économie, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :