Grèce : petit guide contre les bobards médiatiques (et politiques) bobard 2…


Remarque : hier c’était le 300e billet du Coin du Comptoir, alors, tournée générale !!

Suite de notre petite discussion sur les bobards de la dette grecque que les médias diffusent d’autant plus allègrement qu’un parti d’une gauche radicale, Syriza, a été élu par le peuple et a fait naitre l’espoir qu’il y a des solutions alternatives à l’austérité qui ne touche pour l’instant que les plus démunis.

euro-grec

Depuis plus de 5 ans la troïka fait appliquer une politique drastique à ce pays avec pour seul résultat l’augmentation de la pauvreté, du chômage et de la dette. Pour faire passer la pilule de « TINA » – There Is No Alternative – les néolibéraux ont lancé un certain nombre de bobards à la cantonade, bobards repris par beaucoup de nos médias. L’article du Collectif citoyen sur l’Audit de la dette publique ( CAC ) que nous reprenons Au Coin du Comptoir démonte quelques uns de ces bobards. Aujourd’hui :

Idée reçue n°2 : Quand on doit, on rembourse…

Le discours officiel sur la Grèce

« La Grèce devra rembourser sa dette » (Michel Sapin, 2 février) « Une dette est une dette. Rembourser est un devoir éthique pour un État de droit » (Marine Le Pen, 4 février)

Pourquoi c’est faux ?

Sauf rares exceptions, un État ne rembourse pas sa dette : il ré-emprunte pour faire face aux échéances. Au budget de l’État figurent les intérêts de la dette, jamais le remboursement de la somme empruntée (le principal). Contrairement à un particulier, l’État n’est pas mortel, il peut s’endetter sans fin pour payer ses dettes. C’est la différence avec l’emprunt d’une mère de famille qui, elle, est obligée de rembourser sa dette.

Mais quand les marchés financiers ne veulent plus prêter à un État, ou exigent des taux d’intérêt exorbitants, et que l’Etat n’a plus accès à la création monétaire de la Banque Centrale de son pays, les choses se gâtent. C’est pourquoi en 2011, quand les banques ont pris peur devant les difficultés de la Grèce, la BCE et les États européens ont du lui prêter.

C’est ce qui leur permet aujourd’hui d’exercer un brutal chantage en menaçant de couper les crédits à la Grèce si son gouvernement maintient les mesures anti-austérité promises aux électeurs : hausse du SMIC et des retraites, ré-embauche des fonctionnaires licenciés, arrêt des privatisations.

De nombreuses expériences historiques de pays surendettés (Allemagne 1953, Pologne 1991, Irak 2003, Équateur 2008, Islande 2011, Irlande 2013…) ont pourtant abouti à la même conclusion : quand la dette est trop lourde (190% du PIB pour la Grèce !), il faut l’annuler et/ou la restructurer pour permettre un nouveau départ.

Chacun sait –même le FMI et la BCE– que l’actuel fardeau de la dette est trop lourd pour la Grèce. Une renégociation est nécessaire, portant sur une annulation partielle, sur les taux d’intérêt et l’échéancier. Il faut pour cela une conférence européenne sur la dette comme ce fut le cas en 1953 pour la République Fédérale Allemande.

Pour être efficace cette conférence doit pouvoir prendre appui sur les travaux d’une commission internationale et citoyenne d’audit de la dette grecque. Cet audit déterminera quelles est la part légitime de la dette, dont il convient de s’acquitter, même avec taux d’intérêt et des délais renégociés, et la part illégitime, qui peut être contestée.

Est légitime la dette contractée légalement pour financer des investissements ou des politiques profitables à la population. Est illégitime la dette qui n’a pas servi les intérêts de la population, mais a bénéficié à des minorités privilégiées. Selon la jurisprudence internationale, une dette peut même avoir un caractère odieux ou être illégale, selon la façon dont elle a été contractée.

dessin-grece-1

Quelles leçons pour la France et l’Europe ?

En France aussi, une démarche large d’audit citoyen est nécessaire pour sensibiliser l’opinion et montrer qui sont les véritables bénéficiaires du système de la dette. Le premier rapport d’audit citoyen publié en mai 2014 a montré que 59% de la dette française pouvait être considérée comme illégitime, de par son origine (taux d’intérêt excessifs, cadeaux fiscaux). Restructurer la dette française dégagerait des ressources pour les services publics, la transition écologique… Nous allons organiser une conférence européenne des mouvements sociaux sur la dette, afin de généraliser la démarche.

  Qui paye ses dettes s’enrichit – la gestion d’un pays c’est comme celle des ménages, il ne faut pas dépenser plus que l’on gagne – autant de lieux communs qui sont aussi faux pour la dette grecque que pour la dette française. S’il est certain qu’un excès de dette nous met dans la main des financiers qui fixent les taux d’intérêts comme ils l’entendent ou même qui sont capables de fermer le robinet quand il s’agit de spéculer, comme nous l’avons déjà montré lors d’une de nos discussion d’apéro, la dette n’est pas le monstre décrit par les néolibéraux qui en profitent d’ailleurs au premier chef.

Pour en savoir plus sur le sujet, voir aussi :

Pour en finir avec ceux qui racontent n’importe quoi : les déficits et la dette…
Comment utiliser la crise pour augmenter ses profits…
Été pourri Au Coin du Comptoir ! Où l’on reparle de la dette…
Devenez expert en crise financière… Aujourd’hui, la dette !

[non exhaustif. Pour en avoir plus tapez donc « dette » dans le champ recherche du blog]

 

 

 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 13/03/2015, dans économie, politique, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :