Coca Cola Zéro, Salariés madrilènes : 1


Il y a parfois des apéros où l’ambiance est carrément joyeuse. Oh ce n’est pas l’abus de produits naturels à base de plantes qui en est la cause, c’est en général que l’un des piliers du Coin du Comptoir y arrive avec une news qui réjouit l’assemblée. On vous raconte l’histoire…

En février de cette année des milliers de personnes manifestaient à Madrid contre la fermeture annoncée en janvier, de quatre usines sur onze de Coca-Cola en Espagne. Manifestation contre un plan de restructuration qui concerne 1 250 salariés, on connait ça en Espagne et ailleurs. Comme on raconte partout que l’Espagne comme la Grèce ou le Portugal sont quasiment sortis du tunnel, que la crise est derrière eux, l’affaire passe un peu inaperçue dans les médias.

Cocacola_espagne_1

900 millions de bénéfices – 750 licenciés nous luttons !

La manifestation contre cette restructuration alors que Coca-Cola dégage (beaucoup) de bénéfices affichait des banderoles devenues malheureusement traditionnelles que nous connaissons bien,  » ni fermeture, ni licenciements », « zéro licenciement ». Toutefois un slogan a réussi à faire réfléchir la justice espagnole et le fabricant :

 » Si Madrid ne fabrique plus de Coca-Cola, Madrid n’en boira plus« 

Et ce slogan a fait flores et la campagne de boycott a réussi. Le slogan a fait chuter les ventes de Coca-Cola de 48 %  dans la capitale espagnole, capitale où l’on consomme le plus le soda en Europe avec 110 millions de canettes par an.

ne buvez pas Coca-Cola

ne buvez pas Coca-Cola

Mi juin, la justice espagnole a annulé le plan de licenciement du géant américain -1 190 salariés-  la réintégration des 821 déjà mis au chômage et le versement des salaires qui avaient été suspendus.  La justice a reproché à Coca-Cola d’avoir réuni en un seul groupe plusieurs de ses entreprises sans avoir négocié avec les représentants des salariés, d’avoir empêché le droit de grève par l’embauche -trop facile vu la situation espagnole, 26% de chômage- de travailleurs pour couvrir les absences des grévistes.

Si l’entreprise n’a pas rendu les armes et a déclaré que l’annulation du plan social était incompréhensible et qu’elle ne remettait pas en cause la fermeture d’usines déjà effective, les syndicats eux se disent très satisfaits et attendent que Coca-Cola ouvre de vraies négociations.

apero_le_chat_contrepeterie

Il n’empêche que Coca-Cola est dans de mauvais draps en Espagne où en moins de 5 mois, les ventes du géant des sodas ont presque diminué de moitié. Et nous, Au Coin du Comptoir, à l’heure de l’apéro, on est assez content d’être solidaire des salariés espagnols. Pas une canette sur le zinc !!

 

 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 03/07/2014, dans économie, politique. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :