Ce qui se cache derrière le  » French bashing  » …


Politique, économie, société, on est souvent pessimistes dans nos discussions sur la France et l’Europe au coin du zinc. Mais, apéro aidant, on finit toujours par espérer que l’on va s’en sortir parce qu’on est français, que la France a pour emblème le coq et que -comme disent nos amis belges – quoi qu’il se passe, le coq pousse son cocorico tous les matins, les pattes dans la merde  !

Meeerde

On avait déjà parlé de l’auto-dénigrement, sport national bien français lui aussi, qui fait des français le peuple le plus pessimiste au monde. Mais il y a une chose que l’on ne supporte pas : que ce soit les autres qui nous vannent. « Pourquoi tant de haine » sous-titre Patrick Williams son excellent article sur le « french bashing  » dans Marianne. Cet article qui s’interroge sur les causes de l’hostilité des médias anglo-saxons qui, depuis le début de la crise économique et surtout de la crise de la dette, dénigrent tout ce qui fait le « modèle français « .

french-bashing

c’est vrai, j’ai été créée par un sculpteur français, le design a été fait par un ingénieur français, construit par des ouvriers français, et ensuite donnée au peuple américain par le peuple français, juste un détail pour vous french bashers…

En y regardant de plus près, l’analyse de Cynthia Fleury sur les causes de ce catastrophisme prophétique anglo-saxon, nous éclaire sur le fond de ces campagnes de dénigrement.

Ne voulant pas surcharger ce billet vous trouverez en fin d’article un lien vers  des articles, des unes de magazines, regroupés dans un dossier spécial bashing

Au journaliste qui s’interroge sur « pourquoi tant de haine » ? sur « comment expliquer un tel alarmisme » ? Est-ce le signe d’un sincère souci pour le bien-être de la France ? L’expression d’une éternelle rivalité historique ? La philosophe auteure de « La Fin du Courage » répond :

Non, bien sûr, la raison est d’abord idéologique. Nous sommes en situation de guerre économique. Et comme chacun sait, le modèle ultralibéral anglo-saxon est en totale opposition avec le modèle français, où l’Etat reste encore puissant, avec un fort niveau de protection sociale et un marché du travail régulé. Dans la mesure où la situation économique est mauvaise en France, cela permet aux anglo-saxons de se persuader que leur modèle est le meilleur. La France sert de repoussoir.

En effet, l’empire néolibéral mondialisé ne peut permettre que son hégémonie idéologique soit contestée par un pays mal en point qui croit qu’un SMIC est possible. A l’époque de la chute du mur de Berlin et de l’effondrement de l’empire soviétique, les ultralibéraux avaient clamé haut et fort qu’il ne restait plus qu’un système, une seule alternative, le capitalisme. Ils avaient poussé leur avantage en exigeant -sous la main omnisciente et omnipotente du nouveau dieu de l’économie, le Marché- la dérégulation de la finance, la dérégulation du travail, un état qui se cantonne aux seules tâches non génératrices de profit.

664521_0203441737274_web_tete

Félicitation France ! – une nouvelle loi rend le travail après 18 h illégal !

L’analyse de Cynthia Fleury est partagée par Jon Henley, grand reporter au Guardian et correspondant à Paris pendant 10 ans.

Autrefois les articles qui se moquaient des français étaient bon enfant, sur un mode taquin, affectueux. Depuis quelques années, on a vu apparaître des articles beaucoup plus durs où l’enjeu est idéologique. La France représente, malgré ses problèmes la dernière alternative à la solution libérale. Il faut coûte que coûte lui taper dessus…

Comme le dit Patrick Williams dans son article – « De tous les pays du monde, la France est sans doute celui où les valeurs [sauf peut être celles de Valeurs Actuelles ! ndlr] se diluent le moins bien dans le capitalisme financier. Il est donc logique que notre pays souffre et que ses petits camarades lui tapent dessus » -. Il n’est que de voir comment l’ancien gouvernement et l’actuel luttent pour imposer cette vision libérale à coup d’exemples pris chez tous nos voisins, pour justifier leur glissement vers un libéralisme qui a depuis longtemps perdu son qualificatif de « modéré ».

the-independant-grande-bretagne_4716229

nombreuses vacances, 35h par semaine, de longs déjeuners, pourquoi les français disent qu’il sont en burn out ?

Les articles de french bashing ne cacheraient-ils pas aussi une certaine jalousie se demande le journaliste. Les médias anglais et américains ne présentent les français que comme un peuple toujours en vacances ou en grève, fainéant et râleur. N’y aurait-il pas un peu d’envie cachée sous ces leçons de morale ? Ne jalousent-ils pas notre façon de vivre ? Pour Stéphane Rozès, politologue, c’est même un peu plus que cela.

On ne sait pas en France, à quel point le démantèlement du welfare state [l’état providence] à l’époque de Thatcher, a été vécu de façon violente et traumatique par les Anglais. Aujourd’hui ils voient les immenses efforts consentis et constatent qu’ils ne s’en sortent pourtant pas mieux que la France, et que même sur certains points, il sont moins bien lotis : la santé, l’éducation, la très grande pauvreté, les inégalités…

Pour eux, la France, avec son système à l’ancienne, son État fort et dépensier, devrait  être à terre, au même niveau que la Grèce. Pourtant ce n’est pas le cas, même si nos problèmes sont nombreux et réels.

Cela crée chez certains une sorte d’amertume, l’impression de s’être sacrifiés sans en récolter les fruits, alors que la France, cette mauvaise élève, continue de se comporter comme une enfant gâtée et ne reçoit pas la sévère punition qu’elle devrait…

Les articles de French Bashing sont un soulagement pour les anglo-saxons qui aimeraient aussi partir plus souvent en vacances, travailler 35 heures et prendre l’apéro Au Coin du Comptoir même si c’est un fantasme. Même lorsque les articles moquent la France sur le registre de la taquinerie affectueuse ou de l’humour, ils sont rapidement et largement diffusés sur le Net, déformés pour coller aux slogans des « patriotes » qui n’ont de cesse que de pratiquer l’auto-dénigrement avec leur « pauvre Franc  » et « voyez comment on est vu à l’étranger… » en allant même chercher leurs exemples sur les médias de propagande russes !

Nous autres, au coin du zinc, on s’est rendu compte que tout ce battage n’était qu’une propagande pro ultra libérale qui ne date pas d’hier. Depuis combien de temps nous serine-t-on que nos fonctionnaires sont tous des incapables, nos enseignants tous des fainéants, nos syndicalistes tous incapables, fainéants et empêcheurs d’exploiter les salariés en rond, notre protection sociale impossible à gérer ? Ce travail de sape n’a d’autre but que de détruire l’Etat Providence qu’on ne peut plus s’offrir.

La prochaine étape après l’invasion des partenariats public/privé ? La privatisation de tout ce qui peut faire du profit. Les autoroutes c’est fait, le rail c’est fait, l’énergie c’est fait, la poste, les télécoms c’est fait. Il ne reste qu’à vendre la Sécurité Sociale aux assurances, les caisses de retraite aux fonds de pension, l’école et l’université aux boites à bac et aux marchands de diplômes, les musées à Disneyland, le reste de notre patrimoine culturel au Qatar ou à l’Arabie Saoudite, la sécurité à des milices privées, la justice aux cabinets d’arbitrage, les prisons au Club Med, les routes à Ecomouv…

086-abolissons-le-statut-fonctionnaire

Une fois cela fait, le « moins d’État » sera réalisé, pour le plus grand bonheur des élèves de Milton Friedman. Plus besoin de démocratie, de votes, de parlementaires, de ministres, le président seul représentant de France auprès de ses collègues présidents, sera nommé par la main tutélaire du Marché. La boucle sera bouclée, le roi de droit divin guillotiné en 1792 sera remplacé par un roi de droit commercial et on lui souhaitera longue vie.

– Le dossier du French Bashing avec image et tout

 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 10/06/2014, dans économie, politique, Société, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :