L’Europe d’avant l’euroscepticisme…


Il y a des mots qui nous énervent Au Coin du Comptoir et depuis quelques temps c’est « Eurosceptique », on ne sait pas où se mettre dans ce mot où l’on met presque tout le monde !

Aujourd’hui, peu importe les raisons pour lesquelles les gens ont voté non à Maastricht, voté non au traité constitutionnel de 2005, n’ont pas aimé le traité de Lisbonne, ils sont dans la même case que les nationalistes, les anti-européens et les xénophobes, ceux qui veulent se passer d’Europe et brandir haut et fort le drapeau national. Si on trouve que l’Europe est mal fichue, hop, dans la case eurosceptique.

Dessin-Chaunu---Europ-ennes

Les politiques, les médias, dans un souci de simplification, mettent dans la même malle eurosceptique, ceux qui veulent se replier derrière leurs frontières, ceux qui veulent que chacun se retrouve chez soi plutôt qu’à Bruxelles ou Strasbourg,  et ceux qui n’aiment pas l’Europe qui leur est proposée et qui en voudraient une autre, ceux qui reprochent à l’Europe de n’être pas assez, pas assez sociale, pas assez solidaire, pas assez accueillante, pas assez humaniste, ceux qui lui reprochent d’être trop néolibérale, trop égoïste.

L’ambiance du bistrot est plutôt européenne, déjà que l’Allemagne est à 60 km, le Luxembourg à 60 km, la Belgique à 60km. Déjà que notre région a été française puis allemande puis française puis allemande puis française à nouveau, au point que la grand-mère d’un pilier de comptoir lui disait quand il était petit :  » si on te demande ce que tu es, tu réponds que tu es lorrain et tu regardes qui est celui qui te demande »  [elle lui disait ça en allemand car née en 1900 elle avait repris le français correctement qu’à 18 ans ] Eurosceptique elle ? impossible.

Screen Capture by SnagIt

Si l’on reste sur le cas de la grand-mère,  la suite de sa vie fut européenne sans vraiment en prendre conscience. Elle se marie avec un jeune mineur dans les années 20, elle déménage à une vingtaine de kilomètres de sa grande ville de naissance, dans une cité ouvrière d’un petit village ouvrier. La cité ouvrière c’était déjà l’Europe élargie. Français, italiens, polonais, yougoslaves, algériens, espagnols, portugais et d’autres, d’origines inconnues, se partageaient les petites maisons toutes identiques prêtées par la mine ou l’usine voisine au point qu’un habitant avait dit un jour : « dire qu’il y a des gens qui ont besoin de faire le tour du monde pour rencontrer des étrangers, ici t’as juste à faire le tour du village !!  » Eurosceptiques eux ? Impossible.

RueDeLaTaye01

Ils se traitaient d’une fenêtre à  l’autre de macaroni, de polack, de bougnoules, de négros et même de boches car comme la grand-mère, certains français étaient nés allemands, et pourtant après avoir tapé sur les mêmes cailloux,  les hommes se rassemblaient au bistrot autour des jeux de cartes, du billard ou des quilles, buvant de la bière, du vin, du schnaps ou de la grappa. Les femmes partageaient le lavoir et peu importait la nationalité, la même poussière jaune colorait l’eau du bassin. Eurosceptiques eux ? Impossible.

bistrot

Nous, Au Coin du Comptoir sommes les enfants, les petits-enfants et les arrières-petits enfants de ceux là qui avaient déjà fait leur Europe dans leur village. Sans rien demander à personne ils avaient construit une communauté, oubliant les origines les races et les couleurs. Une communauté qui se rappelait que des parents et amis s’étaient entretués parce qu’ils étaient d’un côté ou de l’autre d’une frontière qui pour eux n’existait pas. On aimait cette communauté, et parce que nous n’aimons pas la façon dont les politiques ont fabriqué la communauté européenne on serait eurosceptique ? Impossible.

 

 

 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 24/05/2014, dans politique, Société, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :