La fin programmée des paysans non financiers…


Tout fout le camp mon pauvre monsieur ! on a eu la tremblante du mouton, on a eu la vache folle, on a eu la Creutzfeldt-Jakob, on a eu le bœuf aux hormones, on a eu le poulet à la dioxine, on a eu la peste porcine, la listéria, les nitrates avec leurs algues vertes, les abattoirs allemands à bas coûts, et voilà que notre principal syndicat est dans les mains des financiers de l’agroalimentaire. Ca eu payé mon pauv’ monsieur, mais ça paye pu…

Maurice, le paysan de passage qui nous a débité ça à l’apéro de l’autre jour était du genre dont Xavier Beulin, le patron de la FNSEA réélu le 9 avril, a dit « celui qui a 2 ha, trois chèvres, deux moutons n’est pas agriculteur ». Il a du souci à se faire Maurice car le patron du syndicat serait plutôt du genre à être copain avec les gros dirigeants de l’agroalimentaire, vous savez ceux qui transforment le cheval en bœuf, qu’avec le petit paysan du cru.

cheval-ou-boeuf

L’agro-businessman qui assure ses rendez-vous en jet privé n’a pas la tête d’un syndicaliste qui s’inquiète de la disparitions des petits paysans, des jeunes agriculteurs qui ne trouvent pas de terres à des prix décents pour se lancer dans la culture, ou de la malbouffe. Le paysan a de quoi s’inquiéter mais le consommateur a aussi du souci à se faire. Nous allons expliquer pourquoi.

fnsea5864706


Le père de notre syndicaliste décède alors que celui-ci n’a que 17 ans. Obligé d’arrêter ses études il passe tout de même un brevet élémentaire professionnel agricole en formation accélérée. Associé en EARL avec son frère et deux cousins, ils exploitent ensemble 500 hectares de blé, colza, orge, maïs, tournesol et un atelier de lait d’un quota de 150 000 litres, quand même ! Nos amis de Wikipédia nous ont fait la liste de ses fonctions.

XAVIER BEULIN (FNSEA), INTERVIEWXavier Beulin est Président de la FNSEA Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles depuis le 16 décembre 2010. Il est réélu le 9 avril 2014, étant seul candidat.
• Président du Conseil économique, social et environnemental régional du Centre (depuis 2001).
• Vice-président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles du Loiret (depuis 1990).
• Secrétaire-adjoint de la Chambre régionale d’agriculture du Centre (depuis 2013).
• Vice-président du COPA-COGECA (2013)
• Président de Sofiprotéol (depuis 2000)
• Vice-président du CETIOM : Centre technique interprofessionnel des oléagineux métropolitains (Président de 2000 à 2009).
• Ancien Président du Conseil d’administration de FranceAgriMer : Établissement national des produits de l’agriculture et de la mer (depuis novembre 2009)
• Président de l’EOA : Alliance européenne des oléo-protéagineux (depuis 2002) – Le rôle de l’EOA est de défendre le secteur oléagineux européen au travers de dossiers d’intérêt général.
• Xavier Beulin est Président du Grand Port Maritime de la Rochelle depuis décembre 2008

 

Dans cette liste il y a deux fonctions qui ont attiré notre attention : La présidence de Sofiprotéol et la vice présidence du COPA-COGECA.
Sofiprotéol

C’est une holding financière au chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros. Comme toutes les holdings, en particulier financières, l’activité ratisse large. Commerce des semences et alimentation animale avec Glon-Sanders, le diester agrocarburant, les huiles Lesieur et Puget, la société Farmor spécialisée dans l’agroalimentaire.

Pour donner le ton (syndical) prenons Farmor qui produit chaque année pour 125 millions d’euros de préparations à base de volaille bas de gamme. Vous savez des choses comme les nuggets, ou les box de poulet en miettes avec des pâtes, les garnitures de pizzas et toutes ces choses industrielles sans goût sans odeur et sans saveur. Alors que les éleveurs bretons sont au bord de la faillite, Farmor importe son poulet industriel du Brésil. Sympa le nouveau syndicalisme !!

image-de-la-documentaire-we-f

COPA-COGECA

Le COPA (Comité des Organisations Professionnelles Agricoles de l’Union Européenne)
Le COGECA (Comité Général de la Coopération Agricole de l’Union Européenne)
C’est un lobby agricole défenseur des OGM et qui prônerait le « produire mieux pour produire plus » c’est à dire augmenter les rendements, alléger les règlementations. Que faire encore quand on est un lobby paysan à Bruxelles ? Tiens, si on essayait de bloquer les décisions de la commissions pour la réforme de la Politique Agricole Commune pour une meilleure répartition des aides.

Comme le paysan moderne est devenu un trader agricole vissé à son écran à suivre la courbe des cotations de Chicago pendant que la surveillance satellite repère les hectares qui manquent de phytosanitaires ou d’engrais d’hyper-croissance,  il est normal qu’il lui soit attribué en priorité le pactole des aides communautaires. Les petits éleveurs de brebis du Larzac, les éleveurs de volailles ou de porcs bretons, sous-traitants obligés des industriels de l’agroalimentaire, n’ont pas ces soucis, donc n’ont pas besoin des aides puisque de toute façon ils sont condamnés à disparaître…

335659689

Voilà, la nouvelle race de paysans est en place. Le néolibéralisme est entré dans l’un des plus puissants syndicats d’Europe. Place à la dérégulation, à la disparition des agriculteurs inutiles du tiers monde dont on rachètera à bas prix les terres et dont l’unique choix sera d’embarquer dans une chaloupe vers des continents où il y a de la lumière. Place aux traités bilatéraux, histoire de supprimer ces normes sanitaires et autres qui ne sont que des freins à faire de l’argent en rond…

94

Et pendant ce temps là, les poires du Pérou qui ont eu la chance de prendre l’avion ont une drôle de tête dans mon assiette. Jolies à l’extérieur je m’interroge sur la drôle de couleur brune de l’intérieur et des trous qui ont remplacé les pépins !!  C’est peut être ça l’agriculture moderne et néolibérale, jolie à l’extérieur, douteuse et pourrie à l’intérieur…

 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 03/05/2014, dans économie, Société, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :