Comment savoir où on met les pieds sur Internet ?


Depuis que la NSA s’occupe de tout le monde, y compris de madame Merkel, on se demande NSas’il n’y a pas un agent qui s’occupe de notre cas. On ne parle pas Du Coin du Comptoir, (Snowden nous avait fait parvenir le dossier avant d’aller se réfugier en Russie) mais des confidences personnelles sur Facebook ou Google+ auxquelles on  peut accéder si l’on est « Ami » ou pas ou si l’on fait partie des cercles ou pas.

Comme ils sont partout, ils savent aussi sur quels sites nous naviguons et là, c’est un peu le bazar. Certains clients du coin du zinc, désorientés par le contexte politique, qui sont à la recherche d’arguments pour bouter hors de l’ Élysée celui qui a réussi à remplacer leur champion se retrouvent sur des sites parfois douteux.

Comment savoir si l’on n’est pas dans l’antre sulfureux d’une page d’extrême droite ou sur un site mielleux qui camoufle sa fourberie sous des dehors sucrés ?

C’est assez simple et nous allons vous expliquer comment.

Il y a bien sûr la carte de la fachosphère Internet mais si vous vous perdez déjà chez  Ikea c’est un peu compliqué sur la reproduction ci-dessous (2011). Compliqué mais instructif et si vous êtes curieux il vaut mieux cliquer sur l’image pour avoir la carte en Flash  de cette  » Blogosphère  » dans une autre fenêtre un nouvel onglet et vous pourrez aller voir en détail la nébuleuse d’extrême droite.

fachosphère

Mais il existe d’autres moyen de déceler les pièges de ces rusés du NET.

Vous êtes sur une page et vous êtes tombé sur info qui va plutôt dans le sens de ce que vous pensez sur les problèmes du pays et trouvant l’article attrayant vous décidez de le partager avec vos petits camarades. Attendez un peu, regardez le sommaire des articles quelques instants. Si vous vos apercevez que 80% des articles tournent autour de l’immigration, les musulmans, l’islamisme, la sécurité, les pédophiles qui batifolent, que la rubrique « économie » ne contient pratiquement que des articles qui pointent du doigt les profiteurs étrangers qui viennent manger le pain des français, ou le coût des  arabes ou des noirs en prison, vous êtes sur un site facho et vous allez vous faire prendre à une technique de désinformation très élaborée. Toutefois en étant un peu plus attentif vous allez pouvoir déjouer les pièges.

gendarme musulmans

Autre astuce qui ne demande en général qu’un clic, c’est d’aller voir les liens ou la documentation affichée sur le blog ou le site. Cela vous permet de reconstituer votre propre carte des amis des amis. Il est assez clair que si on ne partage pas les mêmes idées, il n’y a pas de raison d’envoyer le lecteur dans une autre chapelle. Vous pouvez aller faire un tour sur quelques liens pour affiner votre intuition, vous ne serez pas déçu.

v v d

Les livres que l’on vous propose sur ces sites peuvent également vous donner des indications sur la couleur de ce que vous ne croyez n’être qu’un site républicain d’information un peu corsé.  Les thèmes abordés sont profondément orientés et traitent toujours des mêmes théories et idées assez éloignées des véritables problèmes de la société. La réalité est passée au filtre du nationalisme, de la discrimination et de toutes les dérives d’extrême droite. De même la lecture des commentaires des articles vous indiquera clairement dans quel club vous avez mis les pieds.

biblio_novopress

En fouillant un peu, certains adeptes d’une Droite « décomplexée » mais républicains tout de même (faut pas exagérer !) auront parfois la surprise de trouver des éléments qui devraient les mettre au parfum de la tendance extrême des pages qu’ils consultent et qu’ils partagent parfois. En effet, avec quelques « articles » qui démontent le gouvernement actuel, vous trouverez dans les archives ceux qui concernent le précédent et même, glissées au hasard des post, des remarques peu amènes sur les gens de l’opposition actuelle.

cope_fn

Évidemment si vous voyez « France pinard saucisson », vous savez très bien où vous êtes arrivés. Presque le bout du chemin. Là on ne cache pas ses opinions. Sûr que l’on peut trouver sur ces sites des articles ou des éléments qui feront plaisir aux anciens majoritaires devenus opposants mais aussi des idéaux auxquels un conservateur démocratique ne peut pas adhérer sans passer « du coté obscur de la force » !

La première règle de ces médias de désinformation et de propagande c’est de dire quepettit dragon tout le reste  des médias mentent, sont à la solde du gouvernement (lequel ? ça change quand même souvent !) et qu’eux seuls disent la vérité. Ils ont même un « observatoire du mensonge », un des sites le plus mal fichu du Net ou malheureusement, en lieu et place de fact checking, vous n’aurez que des articles qui ne développent que l’opinion politique de son créateur.

Si l’on veut être plus pointu dans le domaine il existe un certain nombre de logiciels très puissants qui permettent de vérifier les informations ou les illustrations diffusées. Pour des sites qui prônent la vérité, le nombre de détournements, falsifications, montages, est assez incroyable. On se demande  pourquoi il est autant nécessaire de mentir alors que très souvent il est très facile de vérifier la véracité d’une information tous médias confondus.

Ils disent que tous les média mentent ! Faisons notre travail de citoyens objectifs, ne prenons pas tout ce qui est écrit pour parole d’évangile. La réflexion est certainement le meilleur outil, assisté aujourd’hui par le numérique pour passer à la moulinette le flot d’informations accessibles pour ne pas tomber dans le piège de la propagande qui vise à rendre réceptif aux sirènes des anti-démocrates.

new detective

  Sinon il reste ce genre de média !!

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 27/01/2014, dans Internet, politique, Société, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :