2 % des sondés ont un cerveau et s’en servent…


Vous avez remarqué comme les habitués du Coin du Comptoir que la Démocratie fout le camp, avec ses lois, ses règles, ses votes,  sa représentativité,  sa séparation des pouvoirs, au profit d’une gouvernance par l’opinion publique. L’annonce d’un projet gouvernemental, d’une réforme sociétale, d’une réflexion sur une orientation économique produit immédiatement, ici un sondage, ici une pétition, là une manifestation, sans qu’aucun des participants ne sache de quoi il retourne vraiment.

fisc-suisse-evasion-fiscale-dessin-humour

L’exemple donné cette semaine à propos de l’annonce d’une réforme fiscale est vraiment un cas d’école. De cette réforme fiscale on ne sait rien. Son contenu est inconnu.  Dans qu’elle direction va t’elle s’orienter ? Sur quoi va t’elle porter ? Personne n’en sait rien, pas même les élus censés nous représenter, pas même les commentateurs « experts » d’un bord comme de l’autre, et certainement pas le citoyen.

.

.

Un sondage  de ces citoyens qui découvrent cette annonce du projet gouvernemental a immédiatement été publié par BVA pour iTélé. La première question est intéressante.

Pensez vous qu’il soit nécessaire de « remettre à plat la fiscalité » en France?

  • 89 % des interrogés ont répondu OUI
  • 10 % des interrogés ont répondu  NON
  •   1 %  ne savent pas

Dans les pays les plus touchés par la crise, et dans les autres également, les politiques de rigueur fisc_1ont surtout porté sur les dépenses et l’austérité est devenu  la règle.  Pour réduire la dette  il y a un autre volet que sont les recettes.  Là, nos sondés sont très conscients que cela fait des lustres que notre fiscalité, le moulin des recettes, est plus que très compliquée et très inégalitaire. Un peu comme disait Warren Buffet, « finalement je paye moins d’impôts que ma secrétaire » notre fiscalité est devenue inégalitaire et les sondés le savent. Quant à sa complexité, même si on ne paye pas d’impôts, même si l’on a bac + 5  dans une  matière autre que la fiscalité, le code des impôts est un calvaire. La question est pertinente et la réponse presque unanime semble pertinente elle aussi.

La seconde question à deux critères est vraiment stupéfiante. Elle laisserait à  penser que les  sondés ont pour une fois, tous les éléments pour donner un avis argumenté et réfléchi.

Pensez vous que le gouvernement va mettre en place une réforme de la fiscalité juste ?

  • 72 % des sondés ont répondu NON
  • 26 % des sondés ont répondu OUI
  •    2 % des sondés ne savent pas

Pensez vous que le gouvernement va mettre en place une réforme de la fiscalité efficace ?

  • 74 % des sondés ont répondu NON
  • 23 % des sondés ont répondu OUI
  •   3 % des sondés ne savent pas

La première remarque que nous nous faisons au Coin du Comptoir c’est que 100 % des concepteurs de ce sondage BVA sont des abrutis de première pour avoir posé ces deux dernières questions qui ne sont même pas du niveau des pronostics du turfiste moyen. A la limite, c’est le genre de question qu’il faudrait poser à Élisabeth Tessier par exemple.

Fraude-fiscale-impots-fisc1Seconde remarque, le sondé, qui ne sait pas du tout  ce qui est prévu pour « remettre à plat la fiscalité » et qui ignore bien souvent les arcanes de la fiscalité, est obligé de faire une prédiction comme notre astrologue. Vous vous doutez bien que là on tombe dans la charlatanerie la plus profonde. Élisabeth Tessier nous expliquera que ça ne fonctionnera pas parce que le projet a un mauvais Neptune en Sagittaire, mais nous, le coude sur le zinc, on est un peu dubitatif quant à la possibilité pour les sondés d’apporter une réponse un tant soit peu censée même en se servant d’un verre de vin blanc comme boule de cristal.

En gros le sondeur demande aux personnes interrogées, si  un moteur pas encore construit, dont les ingénieurs n’ont pas encore dessiné le plan va être efficace (?). Ce n’est pas pour soutenir le gouvernement en place que nous relevons la bêtise crasse de cette question car le même genre de question a dû être posé par les sondeurs pour des projets d’anciens gouvernements à toutes les époques. Dans un pays où l’on n’évalue jamais à un ou deux ans une mesure, un décret, une loi, ici on demande à des citoyens de jouer à madame Soleil.

Nous n’accordons pas une grande confiance à la compétence de notre ministre des Finances, mais toutefois on se doute que ce n’est pas lui qui va débroussailler le maquis des règlements et des niches fiscales. C’est Bercy qui tout au long des années a fabriqué ce sac de nœuds, c’est certainement Bercy qui devra les défaire. Vont-ils s’inspirer des travaux que certains spécialistes ont élaborés ?  L’avenir nous le dira.

La multiplication de ces sondages stupides façonne l’opinion publique. Quand plusieurs sondage_conssondages, toujours avec ces questions où il n’y a pas de réponse raisonnable, affirment que 7 français sur 10 ne croient pas à la réussite de tel ou tel projet, l’opinion finit bien évidemment par s’en persuader comme le turfiste a qui l’on répète que le cheval qu’il s’appète à jouer est un tocard à une cote de 95/1. Alors que le projet en question semble pertinent pour une majorité de sondés, pour les mêmes, il vaudrait mieux laisser les choses en l’état puisque la prédiction affirme qu’il ne fonctionnera pas !

Nous, Au Coin du Comptoir, nous tirons deux leçons de ce sondage.

La première est qu’il vaut mieux connaitre la question qui a été posée au panel des sondés avant de commenter le résultat.

La seconde est que dans le sondage dont nous venons de parler on peut tirer comme enseignement véritablement fiable qu’il y a 2 % des gens interrogés sur la question :  » Pensez vous que le gouvernement va mettre en place une réforme de la fiscalité efficace ?  » possèdent une intelligence suffisante pour répondre  » Je ne sais pas « . On ne parlera pas des 98 % qui ont donné leur opinion, ou plutôt leurs prédictions, mais ce dont on est sûr c’est que les sondeurs ne font pas partie des 2 %  qui réfléchissent avant de poser ou de répondre à une question.

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 25/11/2013, dans économie, politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :