Le tonnerre de Quimper, la révolte des bonnets rouges…


Une petite brève d’Alternatives Économiques nous a fait réfléchir au Coin du Comptoir : « Agroalimentaire Tempête bretonne ». On a déjà discuté au coin du zinc de l’ Écotaxe et aussi des bonnets rouges histoire de se faire une idée de ces évènements et de cette nouvelle taxe. On a vu que l’affaire ne datait pas d’hier mais à la lecture de l’article d’ Alternatives Économiques on comprend mieux le fond de cette « tempête bretonne ».

alter_eco_couv

La filière agroalimentaire bretonne est sous le choc. Près de 900 emplois sont menacés dans les abattoirs Gad, 1 000 chez Doux (volailles), 185 dans une usine de transformation de poisson de Marine Harvest. Quant à l’abattoir TillySabco, il a été obligé de réduire son activité de 40 % cette année. En cause : la concurrence des abattoirs allemands qui emploient à peu de frais des salariés d’Europe de l’Est ; la pression de la grande distribution qui tire les prix vers le bas ; le choix d’un productivisme low cost ; ou encore la volatilité des cours des matières premières. Dans ce contexte, la colère se cristallise contre l’Etat, accusé notamment de pénaliser la région avec la nouvelle taxe sur les poids lourds, qui doit entrer en vigueur en janvier et concerne beaucoup d’axes de Bretagne, car celle-ci est largement dépourvue d’autoroutes exonérées. Les 15 millions d’euros d’aide aux entreprises débloqués par le gouvernement ne devraient pas suffire à calmer le jeu. 

Là nous voyons vraiment pourquoi les bretons sont en pétard !

Mais où sont les fameux dirigeants de l’agro-industrie payés à hauteur de leurs compétences visionnaires ? Ou sont les syndicats agricoles qui travaillent le terrain en profondeur depuis… toujours ? Ils sont devant le fait accompli et, saisissant le prétexte de cette taxe mal foutue, ils lancent en avant les licenciés, les futurs chômeurs, les éleveurs ruinés, les conditionneurs sans poissons et les victimes collatérales, bonnets rouges sur la tête,  crier des appels au secours à l’état.

Est ce depuis l’annonce de cette Écotaxe qui traine de gouvernement en gouvernement que l’agroalimentaire va mal ? Est-ce depuis cette dernière annonce que les algues vertes pourrissent les côtes de Bretagne, que les porcs ne sont plus rentables, que les restes de volailles  à bas coûts sont subventionnés et ruinent les éleveurs des pays pauvres ? Il faut arrêter de se cacher derrière son petit doigt. Même nous, nous avons compris qu’il fallait cesser de regarder ces évènements comme des faits divers à rebondissements.

En camouflant la réalité et leur incompétence derrière l’écran de fumée d’une nouvelle taxe (pas encore à payer) les manipulateurs qui ont mis cette région dans la mouise profitent de la colère des victimes pour se dérober à leurs responsabilités. Même Jean Marie Le Pen utilise cette catastrophe régionale pour conforter sa campagne islamophobe en déclarant :

../ « que la chute des ventes de porc était consécutive aux « consignes » données « pour complaire au lobby musulman et au lobby halal ». « Je pense qu’il y a une chute des ventes du porc consécutivement aux consignes qui sont données notamment dans les cantines scolaires où, pour complaire au lobby musulman et au lobby halal, on interdit progressivement, on réduit la consommation du porc » /.  [ Le Point  18 octobre ]

identitaire halal

On pourrait sourire devant une telle connerie et un tel acharnement du président du Front National à jouer sur la xénophobie, la guerre de religion s’il ne s’agissait pas d’emplois et de victimes de l’économie agro-industrielle. Et la récupération va bon train. L’opposition qui a fabriqué entièrement à la main cette affaire Écotaxe prêche la révolte. D’autres brulent des radars pour améliorer l’ambiance, où l’on se demande s’il s’agit de la promotion de l’excès de vitesse (?) ou de la lutte pour conserver des emplois.

radar

Vous en pensez ce que vous voulez, mais nous croyons que ces gens, qui vont devenir des précaires et peut être des « assistés » comme disent les bien pensants (!), valent beaucoup mieux que ça.  A la question d’ Alternatives Économiques  » On fait quoi ? »  nous on répond « pas le grand n’importe quoi »…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 15/11/2013, dans économie, politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :