Politiques, confrères, grand public : « Le Médiapart y raconte que des conneries… »


…C’est ce qu’un client du Coin du Comptoir nous rabâchait depuis la création de ce Pure Player (journal uniquement en ligne) depuis sa création en 2008. « Rien que des journaleux de Gauche qu’ont fait un club de raconteurs d’histoires… » ajoutait il.

Comme le titre était paru sous une gouvernance de Droite et qu’ Edwy Plenel, fils du vice-recteur de la Martinique Alain Plénel, connu pour ses engagements anticolonialistes, rétrogradé de l’éducation nationale en 1965 sous De Gaulle pour «menées antifrançaises» et réhabilité en 1982 grâce à l’intervention de Stéphane Hessel, trotskiste assumé, personne ne doutait de l’orientation politique du journal.

mediapart

Ceux qui critiquent la presse d’opinion stigmatisent toujours les journaux qui ne partagent pas la leur  et comme la récente défaite du Président n’est due qu’aux médias, propriétés de tous les grands contributeurs qui avaient salué sa victoire en 2007, et qui n’ont eu de cesse d’embaucher que des journalistes gauchistes (faut il être stupide !), le nouveau venu ne pouvait que les conforter dans leur vision de la main mise de la Gauche sur le quatrième pouvoir.

C’est oublier que beaucoup de journalistes, de ceux qui font de l’investigation, de ceux qui se posent des questions intéressantes, assez loin de l’enfumage des petits faits divers people, travaillent et sortent des affaires qui touchent toute la classe politique malgré les injures et les pressions. L’affaire Cahuzac en est un exemple.

On va faire une petite compilation de ce que nous a raconté Médiapart depuis le début.

Les Folles dépenses de Rachida Dati   (mars 2008)

Réceptions, voyages, restaurants et dépenses personnelles : la ministre de la Justice a dépensé en moins de trois mois près des deux tiers des « frais de réception » alloués pour l’année 2008. Un dépassement de 30% avait déjà été enregistré l’an dernier. Le contrôleur financier du ministère s’en inquiète et a rappelé à l’ordre le cabinet de la garde des Sceaux, lequel se veut rassurant.

rachida-dati-frais-justice

L’affaire Kerviel (mai 2008)

« Quelqu’un a construit une entreprise dissimulée à l’intérieur de nos salles en cachant ses positions par d’autres positions totalement fictives et a réussi à échapper à tous nos contrôles.» C’est en ces termes que Daniel Bouton, le PDG de la Société générale, expliquait le 24 janvier la fraude dont sa banque avait été victime. Un homme seul, «un terroriste» lancera même un responsable de la Commission bancaire. Aujourd’hui, la banque et ses avocats s’efforcent de tenir un discours apaisant, affirmant que le rapport d’audit comme le rapport de l’inspection générale publiés vendredi n’apportent rien de plus qu’on ne savait déjà.

audit

L’affaire EADS (avril 2008)

C’est le rapport que tout le monde attend. Un long rapport de quatre-vingt-quatorze pages, dont Mediapart a pu prendre connaissance. (…) Ils s’efforcent de démêler les écheveaux du connu et du plausible pour retrouver les faits. Avec une préoccupation constante : «Les actionnaires de contrôle et les principaux dirigeants du groupe EADS disposaient-ils, lorsqu’ils ont cédé leurs titres, d’informations que le marché n’avait pas et qui auraient dû les conduire à s’en abstenir ? Le cas échéant, le marché aurait-il dû, ou non, avoir ces informations ?»

eads

Les revenus des grands patrons du CAC 40 …  (avril 2008)

Nous avions tous le cœur qui se soulevait… » Ces mots-là, Laurence Parisot pourrait aujourd’hui les prononcer de nouveau. Avec plus de force et de colère. Car la dérive qu’elle dénonçait alors – ou faisait mine de dénoncer – s’est encore accélérée. C’est le constat principal que l’on peut dresser à la lecture des premiers «documents de référence» (ou rapports annuels) publiés par les plus grands groupes français, ceux qui figurent dans l’indice vedette du CAC 40 : salaires fixes, salaires variables, bonus, avantages en nature, retraites dites « chapeau », stock-options, actions gratuites, « golden parachutes » – l’imagination a été au pouvoir en ce domaine. Les rémunérations totales octroyées aux principaux PDG et mandataires sociaux ont atteint en 2007 de nouveaux sommets. Alors que les revendications sur le pouvoir d’achat ne cessent de monter dans les entreprises, les chiffres donnent le vertige.

Patrons-01

LBO L’incroyable jackpot du monde fou de la finance  (juin 2008)

Le monde des affaires en est gêné. Comment justifier que quelques dirigeants d’une modeste société, Converteam, touchent 900 millions d’euros de plus-values à l’occasion de sa revente pour la somme de 1,9 milliard ? Une malheureuse exception, plaident la plupart. Dans les faits, les mécanismes utilisés par le capital investissement permettent un enrichissement éclair, colossal et en toute discrétion. Les gérants de fonds et dirigeants de ces sociétés peuvent accumuler des fortunes, autrement plus spectaculaires que les rémunérations des patrons du Cac 40. Voyage dans un monde où on compte en centaines de millions.

humain

La rédaction de Mediapart prétend ainsi s’appuyer sur des articles d’investigation et d’analyse plus fouillés que ceux produits par la presse traditionnelle. Ce qui pose la question de la relation qu’entretiennent les autres journaux avec un nouveau-venu dans le paysage médiatique français : il semblerait en effet, selon l’article du 25 juin 2008 signé par la rédaction de Mediapart, que de nombreux confrères (l’AFP serait particulièrement visée) ont emprunté plusieurs informations exclusives sans respecter les règles d’usage dans ce cas.  [Wikipédia]

Et ça continue avec l’affaire Woerth – Bettencourt et les autres encore en cours d’instruction…………. (lire la suite )

Sarkozy, Woerth, fraude fiscale : les secrets volés de l’affaire Bettencourt  (16 juin 2010)

Stupéfiant rebondissement dans l’affaire Liliane Bettencourt. La fille unique de la milliardaire, convaincue que sa mère est dépouillée de ses biens, a transmis à la police judiciaire des enregistrements pirates de conversations entre l’héritière de L’Oréal et ses principaux conseillers. Ces documents audio, dont Mediapart a pris connaissance, révèlent diverses opérations financières destinées à échapper au fisc, des relations avec le ministre Eric Woerth et son épouse, ainsi que les immixtions de l’Elysée dans la procédure judiciaire.

woerth_bettencourt3

Commentant l’éclosion de cette affaire qui, selon lui, «affole le camp Sarkozy», le New York Times souligne que Mediapart propose un journalisme d’investigation que les médias dominants ne proposent plus guère en France.

Médiapart publie le contenu des enregistrements clandestins du majordome de Madame Bettencourt montrant des relations inconnues jusqu’alors entre celle-ci et plusieurs membres du gouvernement, en particulier Éric Woerth et Valérie Pécresse, ainsi qu’avec le président de la République Nicolas Sarkozy lui-même.

Le journal en ligne publie également les comptes rendus de l’interrogatoire de l’ex comptable de la fraudeuse fiscale. Le Figaro, qui en publie une version partielle, accuse Médiapart d’avoir publié une version « romancée ».

La rédaction de Mediapart répond que l’article a retranscrit fidèlement les propos du témoin recueillis en présence de tiers et publie intégralement le procès-verbal de la déclaration de la comptable aux enquêteurs pour confirmer sa position. La société de journalistes du Figaro (certainement les fameux journalistes gauchistes) s’était pour sa part plaint que le quotidien n’en ait publié que des extraits « tronqués ».

50 millions pour Sakozy : le premier ministre libyen confirme

« Je confirme qu’il existe bien un document signé par Moussa Koussa et qu’un financement a bien été reçu par M. Sarkozy. » L’ancien chef du gouvernement libyen, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, actuellement écroué à Tunis, confirme à Mediapart via son avocat, Me Béchir Essid, l’existence de la note publiée par Mediapart et le déblocage d’une somme de 50 millions d’euros en 2007 par le régime Kadhafi pour l’actuel chef de l’État français. La note a été rédigée sous son autorité directe.

mediapart_lybie

Nous on compte les points et cela ne semble pas être terminé…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 29/05/2013, dans économie, politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :