Avis, Opinions : Vive la Banqueroute… (Frédéric Lordon)


Pour quelques habitués du Coin du Comptoir, qui demandent régulièrement du grain à moudre pour alimenter leur réflexion personnelle, (eh oui ! il y a des gens qui réfléchissent par eux mêmes, comme ceux qui cuisinent pour éviter la bouffe prédigérée ) nous allons essayer de mettre régulièrement en ligne, des éléments de réflexion liés aux préoccupations du moment.

Les lecteurs réguliers savent que depuis la Crise nous avons les yeux fixés sur le front économique. Front économique parce qu’il nous semble que depuis 2008 le Monde est en guerre et que nos dirigeants ne semblent plus avoir de stratégie pour faire gagner la Politique et le Social face au Marché.

dette_2

L’entretien que nous proposons est un magnifique résumé de la problématique politico-économique qui se pose à nos dirigeants actuels. C’est aussi une réponse à ceux qui se sont posé la question, comme nous l’avons fait plusieurs fois autour du zinc, de savoir pourquoi 30 glorieuses et pourquoi 30 merdiques !

Ceux qui auront le courage de regarder et d’écouter cette petite demi-heure d’entretien avec Frédéric Lordon seront, c’est notre avis ici, plus au clair avec les vrais problèmes du moment et leurs implications dans notre vie de tout les jours. Vous ne regretterez pas ce visionnage. Même si vous ne partagez pas ces opinions cela vous donnera la possibilité de réfléchir à vos arguments opposés.

La question posée dans cet entretien :

François Ruffin : Quand on écoute la radio, la télé, on entend en permanence qu’ « il n’y pas d’alternative au désendettement de l’État », qu’il n’y a qu’un seul remède c’est l’austérité. Donc nous, on a regardé dans notre histoire de France, et on a repéré plein d’autres solutions : des « taxes sur les aisés », la confiscation, la dévaluation, l’inflation… Et surtout, une mesure qui revient régulièrement : la banqueroute. Alors, on le précise tout de suite : cette banqueroute est toujours partielle, sur un type d’actifs, auprès d’un genre de créanciers, à hauteur d’un certain pourcentage. Ce n’est pas l’État qui ferait faillite, purement et simplement.
Est-ce que cette pratique, la banqueroute, te paraît appartenir au passé, à ranger dans un musée, ou est-ce que ça demeure une piste pertinente ? »

 La réponse de Frédéric Lordon :

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 29/05/2013, dans économie, politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :