Si le Président est tout pâlot, à l’ UMP c’est pas la grande forme…


On avait presque perdu l’habitude des sondages à part la courbe qui concerne la popularité de notre nouveau Président.  C’est devenu une jolie descente que les cyclistes de l’ UMP apprécient beaucoup. Ils avaient moyennement apprécié la précédente descente avec leur leader qui ne manquait pourtant pas de charme, mais entre l’interdiction de faire le bilan du tour précédent et la mémoire qui flanche, la similitude leur avait échappé. Bref, la « sondagite » semblait s’être calmée mais il faut dire qu’avant la pause on en avait mangé, l’explication étant peut être le nombre de conseillers de l’Élysée issus du marketing d’extrême droite.

.

Sarkozy-popularite-01

Mais les sondeurs trouvent toujours du grain à moudre. Comme on ne sait plus trop bien ce qui se passe dans l’opposition, ex majorité, les sondeurs s’y sont collés et sont allés demander aux sondés, suivant la procédure bien connue du panel de 1 200 personnes sélectionnées suivant la méthode des quotas,  ce qu’ils pensaient du principal parti de Droite…

sondage_1

Les temps sont durs, l’image n’est pas fameuse, dégradée comme dit le sondeur et ceci malgré le pédalage dans la semoule et même le rétro pédalage du nouveau Président. En regardant ces résultats, les analystes de comptoir, comme nous le sommes, se disent que si l’on faisait le même sondage, avec les mêmes questions, sur l’action du gouvernement et bien nous aurions le même genre de réponses. Ces mêmes analystes expliquent cette ressemblance par la similitude de la politique menée sur les grands problèmes qui agitent les citoyens, avec simplement un peu de chantilly socialiste.

 

Le problème qui se pose à l’ UMP est : comment s’en sortir dans les prochaines échéances électorales ? Avec qui faut il s’allier ? Le parti, depuis la dernière élection présidentielle, et depuis l’ élection houleuse de sa présidence, tire dans tous les sens.

Une partie des sympathisants aimerait bien revenir à des valeurs de Droite plus traditionnelle en mettant à l’index les sombres conseillers d’origine douteuse. Ceux qui ont essayé, dans le même mouvement, de mettre la barre le plus à Droite possible sous le prétexte de récupérer les électeurs du Front National et de faire passer les idées de celui-ci pour un partage de valeurs. Voir les déclarations de Nadine Morano entre les deux tours. C’est la ligne Fillon ou Lemaire.

L’autre sensibilité a amplifié la ligne des Buisson, Pelletier et autre Droite Populaire. Intégrant le discours du FN elle en partage maintenant les « valeurs », si l’on peut appeler ça des valeurs. Pour eux, terminé une opposition basée sur la confrontation d’arguments ou une réflexion sur ce qui préoccupe vraiment les français. Contestation de la légitimité du Président, de la représentation nationale, deux élections perdues, reprise de toute la propagande d’extrême droite, xénophobie, rumeurs, racisme, le grand jeu…

Il semble que la seconde ligne de l’UMP va l’emporter si l’on en croit les réponses apportées à la question ci-dessous.

QUESTION – Êtes-vous favorable ou opposé à des alliances locales, au cas par cas, entre l’UMP et le Front national lors des élections municipales qui auront lieu en  2014 ?

sondage_umpfn1

Moins de trois Français sur dix (28% exactement) se disent favorables à des alliances locales, au cas par cas, entre l’UMP et le Front national à l’occasion des élections municipales qui auront lieu en 2014, près d’un sur deux (47%) exprimant son opposition. Un quart des personnes interrogées n’expriment pas d’avis sur ce sujet. Cette opposition majoritaire se vérifie au sein de toutes les catégories de population, indépendamment de l’âge ou de la catégorie sociale des personnes interrogées.

Il y a un clivage très important entre la gauche et la droite, avec des électeurs de gauche qui rejettent très massivement la perspective de telles alliances, alors qu’à droite les choses sont plus compliquées. Les sympathisants UMP sont partagés, mais une courte majorité d’entre eux (51%) se déclare en faveur des alliances. Quant aux électeurs frontistes, ils sont très majoritairement pour, à 66%.

sondage_umpfn2

Le sondage qui suit est très éclairant sur la stratégie suivie par J.F. Copé. Comme les sympathisants de l’ UMP feraient plus confiance à la ligne modérée, il triche pour les élections à la présidence du mouvement et il l’oriente vers le marécage des idées du FN.

sondage_2

Et pendant ce temps là, rien sur des réflexions sur les moyens de répondre aux vraies questions qui sont posées au pays et à l’ Europe.

Preoccupations

Pour les analystes de comptoir l’expression qui revient le plus souvent est   » mal barré  « …

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 24/05/2013, dans politique, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :