Médias en lignes pour les nuls…


Ça fait un bon bout de temps qu’on en discute Au Coin du Comptoir, la liberté du Net, la liberté d’expression, les réseaux sociaux, les médias en ligne, les (soit disant) chroniques politiques, économiques,  la désinformation…

Le Net est un formidable support de réflexion car il permet, à tous ceux qui aujourd’hui ne gobent pas tout ce qu’ils lisent, de vérifier avec beaucoup de facilité une grande partie de ce qui y est publié. Il y a vingt ans, on en était à  » ce doit être vrai puisque c’est écrit  » et aujourd’hui sans beaucoup d’efforts, on peut se faire son opinion en croisant les idées des uns et des autres, les arguments des pour et des contre.

désintox

Reste tout de même, pour ceux qui n’ont pas assez suivi cette évolution, ou ceux pour qui une réflexion sur ce qu’il lisent est une tâche trop pénible, cette fâcheuse tendance à adopter comme parole d’évangile la dernière une consultée, le dernier titre, la dernière chronique ou le dernier billet d’humeur qui va dans le sens de leurs opinions sans les confronter aux autres idées ou thèses qui  sont aujourd’hui disponibles à deux clics de souris.

Pour ceux qui ont conservé cette façon de lire, l’Internet dans ce domaine n’est pas encore, et de loin, l’outil qui devrait servir à étayer ou donner des arguments à une réflexion. Le con vaincu de l’opposition comme le con vainqueur de la majorité évitera toute lecture qui pourrait remettre en cause un dogme intangible, une vérité révélée. Il est vraiment dommage qu’à une époque où l’on peut exprimer son opinion ou ses convictions, dialoguer, argumenter, contredire, à une époque où le courrier des lecteurs est ouvert à tous, où les lecteurs ont la parole par tous les commentaires disponibles pour chaque article publié, où chacun pouvant faire la promotion de ses idées sur tous les réseaux sociaux, la réflexion reste au niveau du hit parade des vidéos des chats facétieux sur Youtube.

Une majorité d’utilisateurs du Net, progressistes ou conservateurs, de Droite comme de Gauche, passent à coté de l’incroyable base de données qu’est Internet dès qu’il trouvent un post qui va dans le sens de leurs sensibilités ou convictions.

Exemple sympa :

Christiane Taubira, la femme politique

française la mieux payée en 2013

Wouah ! Ça c’est un scoop…

Évidemment, les opposants au mariage pour tous, saisissent cette opportunité pour lancer à la vindicte publique sûr l’icône de la loi, antagoniste de Frigide Barjot, l’égérie de l’amour avec deux doigts.

frigide-barjot-photo-afp

Oui mais çà c’est si on n’en reste qu’à la lecture du titre !!

Dès la septième ligne on peut lire :  » Correctif 24/05/2013 : Il semblerait que cette rumeur soit infondée. (en savoir plus)  »  il suffit d’être un peu curieux et de cliquer sur cet « en savoir plus » pour apprendre que :

Contenu de la rubrique People

Le site a été mis en ligne très récemment (mi-octobre), seule la rubrique People est pour l’instant alimentée.

Le principe est de sélectionner des articles classiques et récurrents, représentatifs de la presse people, et de les proposer pour les milliers de personnalités présentes dans notre banque de données. L’aspect réaliste des articles – puisqu’ayant réellement été publiés pour une célébrité – rend l’ensemble d’autant plus ridicule.

La rubrique est une parodie de site people, tous les articles sont donc évidemment faux.

Eh oui ! il a suffi d’être un tout petit peu curieux pour que le scoop se dégonfle comme la bulle des marchés financiers en 2008.

Exemple pas sympa (mais pas sympa du tout) :

Vers la guerre civile ?

C’est le titre d’un article de Robert Ménard du journal en ligne Boulevard Voltaire. Ici on peut voir la patte du journaliste professionnel, le chapeau accrocheur, celui qui va faire flipper les paranoïaques, la photo qui va attirer le chaland, le tout qui va se retrouver forcément sur les réseaux sociaux.

manif

Lorsqu’on parcourt le « Top Buzz du journal » on comprend rapidement que l’esprit du journal n’est pas du genre gauchiste libertaire.

topbuzz bvoltaire

Et le contenu de l’article me direz vous, rien de très nouveau sous le ciel d’extrême droite. L’insécurité, l’immigration, l’étranger, seuls soucis de notre pauvre société dirigée (depuis peu) par des bobos incapables et précédemment par la même engeance mais moins bobo.

Deux récents « faits divers » pourraient bien, a posteriori, apparaître comme les prémices d’une guerre civile. Rappelez-vous, il y a quelques semaines, à Marseille, des heurts opposaient des Maghrébins de la cité des Créneaux, dans les quartiers Nord de la cité phocéenne, à des Roms venus installer leur campement près de chez eux. Les premiers avaient pris le dessus. […]

[…] J’en suis persuadé, ce n’est qu’un début. Ces réflexes d’autodéfense sociale vont se multiplier tant le peuple se sent abandonné par les élus, ignoré par les médias, méprisé par les élites. Et convaincu, dorénavant, qu’il devra assurer lui-même sa tranquillité et son avenir. Pour son bien mais au risque de faire voler en éclats un ordre social qui ressemble de plus en plus, sous les coups de boutoir du laisser-aller prôné par les partis qui se partagent à tour de rôle le pouvoir, à un désordre social dont ce même peuple est le premier à faire les frais. […]

Le sympathisant UMP de base, bien pensant, prêt à saisir tout ce qui peut combler sa déception aux présidentielles et aux législatives, prêt à marcher sur les scrutins démocratiques et l’autre moitié du pays, ne comprend même pas que l’article attaque les siens, « les partis qui se partagent à tour de rôle le pouvoir« , et que même avec des précautions oratoires, « D’ici peu, le vote pour le Front national apparaîtra comme une réponse posée, réfléchie et républicaine — n’en déplaise à certains — à l’exaspération, au ras-le-bol du plus grand nombre face à la poursuite d’une immigration dont ils ne veulent plus. » notre bon Ménard ne fait que de la propagande pour le Front National et qu’ils y participent.

exemple d' Identitaires

exemple d’ Identitaires

Au Coin du Comptoir nous savons ce qu’il va nous dire le sympathisant berné :  » ils disent tout haut ce que l’on pense tout bas… » et nous avons la réponse depuis le temps que nous entendons le même refrain :  » il faut assumer, quand on pense comme les fascistes on est fasciste ou alors c’est presque aussi grave, on est tout creux et on se laisse remplir par le premier seau disponible…« 

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 24/05/2013, dans Internet, politique, Société. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :