Bangladesh, la Mondialisation néolibérale qui dérive…


Certainement plus de 700 petites couturières sont mortes à Savar près de Dacca au Bangladesh. Au Coin du Comptoir, on a du mal à faire mine de rien en regardant nos jeans et nos T shirts qu’on ne sait même pas où ils ont été fabriqués.

bangladesh_0001

On a souvent le nez dans le guidon, on plaint les Continental ou les Florange à juste raison, mais ça, on aurait pu le prévoir. Ce ne sont pas les reportages qui manquent, ouvrières entassées dans des ateliers à demi en ruine, gamins  exploités, accidents répétés, salaires de 30 € par mois, tout cela pour que nos fringues coûtent moins cher, qu’on puisse en changer souvent, que l’on consomme…

Nous sommes dans une économie de l’offre nous dit on. Les partisans de cette mondialisation nous répètent à l’envi que c’est un facteur de développement, que les pays pauvres en tirent avantage, vont devenir des émergents. Ça devrait quand même nous faire réfléchir à la méthode.

S'ils pouvaient indiquer la provenance, comme au rayon boucherie… Sur les pancartes : provenance sweatshop, Pakistan ; sweatshop, Chine ; votre couturière : 14 ans, de Bombay, Inde ; votre couturière : 12 ans, dans un sweatshop du Bangladesh ; sweat shop, Philippines. Petite bête : "C'est pour ça qu'on les appelle des sweat-shirts !"  (en anglais, to sweat = transpirer)

S’ils pouvaient indiquer la provenance, comme au rayon boucherie…
Sur les pancartes : provenance sweatshop, Pakistan ; sweatshop, Chine ; votre couturière : 14 ans, de Bombay, Inde ; votre couturière : 12 ans, dans un sweatshop du Bangladesh ; sweat shop, Philippines.
Petite bête : « C’est pour ça qu’on les appelle des sweat-shirts ! » (en anglais, to sweat = transpirer)

Les grands groupes s’adaptent en permanence et sont à la recherche des coûts les plus bas, c’est ça la compétitivité. Dans le textile, hier c’était la Chine qui travaillait à bas coût, mais comme rien ne dure, les salaires augmentant petit à petit,  les multinationales ont regardé autour d’elles s’il restait encore du compétitif pour leurs affaires.

C’est assez facile, même pour des dirigeants pas très doués, dans la liste qui recense le revenu par habitant de tous les pays du Monde, ils commencent par la fin.  Pour la Banque Mondiale le RNB par habitant (revenu national brut par an) est de 700$ au Bangladesh. Oh bien sûr il y a moins, La république Démocratique du Congo ( 190$) , le Burundi ( 250$) ou l’Afghanistan (470$) mais ce n’est pas très sûr et les infrastructures ne sont pas au top. Demain peut être ?

misère

Moralisation ? Impossible, la finance n’a pas ce mot dans son dictionnaire.

Démondialisation ? Impossible, nous savons aujourd’hui que notre planète est toute petite et nous enfermer derrière des murs serait d’une bêtise sans nom.

Alors quoi ? Alors une mondialisation régulée, équilibrée, qui met l’Homme au centre de son projet à la place du profit pour le profit.

Quand il y a des drames aussi atroces et qu’on ne tire pas trop sur la pompe à bière, on sait être sérieux Au Coin du Comptoir…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 07/05/2013, dans économie, Société, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :