L’avis d’une économiste Grecque sur les erreurs de la troïka…


Extraits d’un article de Maria Negreponti-Delivanis, ancien recteur et professeur à l’Université de Macédoine,  paru dans Le Monde des Idées

troika euro

Tout laisse à penser que la vraie raison du malaise de l’UE est idéologique. La Grèce a en effet été utilisée comme arène d’où ne sortirait gagnante que l’une des deux cosmothéories : l’interventionnisme de Keynes opposé au libéralisme de Hayek et Friedman qui voient la disparition de l’État. S’agissant des mémorandums et de ses effets, on ne peut parler d’erreur mais plutôt d’une expérimentation, la première de l’histoire économique, ce qui est strictement interdit dans les sciences sociales. Cette expérimentation consiste en la dévaluation intérieure. Les maîtres d’œuvre de cette opération ont toujours su qu’elle aboutirait à la disparition irrévocable et définitive de l’héritage de Keynes, puisqu’elle démontrerait que l’austérité, rien que l’austérité mène à la croissance.

Mais l’expérience a tourné au fiasco. Un énorme fiasco. Elle est par contre responsable de 4 000 suicides, de l’appauvrissement de 3,5 millions de personnes, de la baisse de deux ans de l’espérance de vie ; elle est responsable aussi d’un taux de chômage qui dépasse l’entendement, de l’explosion du nombre d’interruptions volontaires de grossesse et des abandons de nourrissons pour des raisons purement économiques, du démantèlement de vies humaines et de familles, du nombre incontrôlable des SDF dû à la destruction progressive de la classe moyenne, de l’insupportable spectacle des Grecs qui, au XXIe siècle, sont de plus en plus nombreux à chercher de quoi manger dans les ordures, du démantèlement de l’Etat-providence, et de bien d’autres horreurs impardonnables.

Bien que l’expérience « Hellas » ait été dès le début vouée à l’échec, le fanatisme presque religieux de la Troïka pour l’austérité en a repoussé le constat. Au contraire même, la Troïka a longtemps soutenu, et contre toute logique, que le plan de sauvetage ne fonctionne pas sous prétexte que les Grecs sont incapables de mettre en œuvre les mesures d’austérité qu’on leur impose. Mais la principale raison de cet échec, hormis l’acharnement farouche à l’austérité, est que ces mesures sont fondées sur des idées fausses. Pour exemple, citons la façon dont la Troïka envisage le problème de la fraude fiscale – qui est effectivement un problème important. A aucun moment, elle ne tient compte de la cause première. (…)

Et pourtant, la Grèce a été félicitée pour ses prétendus progrès par l’OCDE, par Angela Merkel mais aussi par le ministre allemand des finances particulièrement exigeant, Wolfgang Schäuble. Alors, pourquoi s’acharnent-ils à rejeter la responsabilité de l’échec de la politique d’austérité sur la Grèce ? C’est ici qu’un aveu d’échec du FMI s’impose. L’UE n’était par contre ni prête ni disposée à reconnaître son erreur, et Mario Draghi, Oli Rhen, Jerry Rice, Wolfgang Schäuble, Christine Lagarde, pour ne citer qu’eux, se sont empressés d’exprimer leur désaccord par une pluie de déclarations publiques, minimisant l’erreur de calcul du FMI, la mettant en doute, et puis démentant les propos d’Olivier Blanchard, allant jusqu’à émettre très formellement que son point de vue ne représente pas la position officielle du FMI. Et pourtant, c’est bien l’UE qui a demandé en renfort le FMI – expert en la matière – afin d’élaborer ensemble un plan de sauvetage de la Grèce.

Dette-et-pays-pauvres

Malgré l’erreur de calcul du FMI, responsable de l’augmentation de presque 200 % de la récession par rapport aux pronostics, et de la tiers mondialisation du pays, la politique d’austérité dévastatrice est poursuivie. Sans qu’il soit possible d’en discuter ou de demander des explications. Autrement dit, « suis-moi et tais-toi ».

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 20/04/2013, dans économie, politique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :