Comment recycler le pire…


Nous sommes plutôt cool Au Coin du Comptoir, très peu de choses nous font monter sur les tables. Il arrive parfois que certains s’échauffent, c’est habituellement pour défendre leurs opinions mais toujours avec un peu de réflexion et des arguments qui ne laissent pas de place aux rumeurs ou jugements péremptoires bâclés.

L’autre jour un accoudé au zinc qui avait reçu un mail, un de plus, sur le grand danger pour la France de l’islamisation par les salafistes , de la soviétisation par les gauchistes, du délabrement des mœurs pas les lobbyistes du relâchement moral,  s’est demandé si au vu de l’état de notre société, les auteurs de ces mails n’avaient pas finalement raison.

Notre historien attitré, l’abonné au Fanta citron prof d’histoire au lycée voisin, s’est mis à nous faire un cours sur le grignotage mental que nous faisaient subir ces mails et ces articles propagandistes. –  » c’est depuis toujours la même chose, on distille doucement par des articles avec un vernis de sérieux, des chiffres faux ou transformés, des blagues presque anodines, des faits divers soigneusement sélectionnés, pour inspirer petit à petit chez le lecteur ou le destinataire,   des idées xénophobes, racistes et lui expliquer l’état lamentable de la période et de la société par la faute de l’autre.  » –

–  » Parfois, lorsque la parole se libère, le propos devient plus agressif et l’autre devient le danger premier. Les quelques exemples que je donnerai plus loin le montrent.  » –

france_islamique12

– «  l’autre, c’est très facile, c’est celui qui est différent, pas comme nous et souvent ça se voit comme le nez au milieu du visage. Il vient d’ailleurs, ou ses origines sont ailleurs, il ne s’appelle pas comme nous Jordan ou Kevin, ne parle pas comme nous, souvent ne mange pas de saucisson, ne boit pas de pinard. Quand il ne profite pas du système c’est un trafiquant ou un drogué, fourbe,violent et forcément dangereux.  » –

–  » Je vais vous montrer comment ceux qui se livrent à cette propagande honteuse n’ont pas vraiment d’imagination mais recyclent des slogans et des idées qui ont déjà fait leurs preuves. Je vais vous faire quelques citations anciennes qui ont fait leurs preuves  en remplaçant simplement le nom du bouc émissaire par [ l’autre ]  » –

La population blanche en régression aux États-Unis
New-York, le 1er février.
Il résulte d’une étude du bureau des statistiques américain qu’entre …. et…. les tendances du peuplement des États-Unis se sont complètement bouleversées. Le dernier recensement démontre que la population blanche de l’Amérique tend à diminuer de 5% tandis qu’au cours de la même période l’augmentation de la population a été de 7 % parmi [les autres].
les Nouveaux-Temps, 2 février ….
Il est prédit que dans cent ans les blancs habiteront à New-York un quartier
réservé : [les autres] iront voir au Nouvel-Harlem les “pâles” danser la polka.
*
bloc identitaire
Au fond c’est plus qu’une bande de singes (les blancs), des velléitaires jacassiers, des revendicateurs gâteux. Ils savent plus ce qu’ils veulent sauf se plaindre. Gueuler ! Et c’est marre! Ça finit par tomber du ciel !
Revendiquez ! Nom de Dieu ! C’est la loi ! (…)
 La bonne jérémiade [des autres] comment qu’ils l’ont adoptée ! Vous voulez plus des patrons ? Râlez ! Vous voulez refaire la [un pays des autres] ? Râlez ! La Palestine ? Le Kamtchatka ? Le Bois de Boulogne et la Perse ? Râlez de plus en plus fort ! En voulez-vous des Pommes de Terre ? de la Lune et du Patchouli ? du triporteur ? de la langouste ? Vous cassez pas la tête… Râlez !« Je suis l’Homme conscient !… j’ai des droits !… j’ai des droits !… »  « Je suis opprimé !… Je veux tout !… »
*
Et la présence des [autres] alors ? Plus d’ [autres] que jamais dans les rues, plus d’ [autres] que jamais dans la presse,plus d’ [autres] que jamais au Barreau, plus d’ [autres] que jamais en Sorbonne,plus d’ [autres] que jamais en Médecine, plus d’ [autres] que jamais au Théâtre, à l’Opéra, au Français, dans l’industrie, dans les Banques. Paris, la France plus que jamais, livrés aux maçons et aux [autres] plus insolents que jamais. Plus de Loges que jamais en coulisse, et plus actives que jamais. Tout ça plus décidé que jamais à ne jamais céder un pouce de ses Fermes, de ses Privilèges de traite des blancs par guerre et paix jusqu’au dernier soubresaut du dernier paumé d’indigène. Et les Français sont bien contents, parfaitement d’accord, enthousiastes.
*
L’art n’est que Race et Patrie ! Voici le roc où construire ! Roc et nuages en
vérité, paysage d’âme.
*
La seule chose grave à l’heure actuelle, pour un grand homme, savant écrivain, cinéaste, financier, industriel, politicien (mais alors la chose gravissime) c’est de se mettre mal avec les [autres].
Les [autres] sont nos maîtres  ici là-bas, en Russie, en Angleterre, en Amérique, partout!… Faites le clown, l’insurgé, l’intrépide, l’anti-bourgeois, l’enragé redresseur de torts… l'[autre] s’en fout ! Divertissements… Babillages ! Mais ne touchez pas à la question de l'[autre], ou bien il va vous en cuire…
*
Napoléon a fait tout son possible, des prodiges, pour que les blancs ne cèdent pas l’Europe aux nègres et aux asiates. Les [autres] l’ont vaincu. Depuis Waterloo le sort en est jeté. A présent, le coup n’est plus le même, ils ne sont pas chez nous, les [autres]. C’est nous qui sommes chez eux. (…) les [autres] ont repris partout la forte idée… Ils pissent aussi eux sur les mots. Être partout, vendre tout, détenir tout, détruire tout, et l’homme blanc d’abord !…

*
le gaulois 1
*
On peut se demander pourquoi les journaux de droite, de gauche, du centre, ne racontent jamais rien des [autres] ? En tant qu'[autres], je veux dire activement [autres], attentivement [autres], spécifiquement [autres] et racistes (anti-blancs) ?…
Quand ils se décident à nous parler des [autres], qu’ils s’y trouvent contraints,par hasard, c’est avec d’infinies mitaines, un luxe inouï de précautions, d’éblouissants préambules, dix mille flatteries d’enfiotés
*
–  » Et je pourrais continuer comme cela sur des pages et des pages » – termina notre historien –  » mais vous avez compris que simplement en modernisant le style, le fond est toujours d’actualité et que c’est ce qui fait le thème des mails, des pages Web, des articles des blogs et des commentaires.  » –
–  » Petit à petit, les lecteurs finissent par adhérer à tout ce racolage nauséabond par paresse intellectuelle . « C’est ce que personne n’ose nous dire, ils disent tout haut de que l’on pense tout bas, ce n’est pas facho c’est la vérité… »  Voilà comment ils réagissent après que leur Droite traditionnelle se soit décomplexée comme ils disent. « 
–  » Ils ont oublié que finalement tout ce qu’ils lisent n’est que du recyclé d’une époque qui a permis le plus grand génocide dans la quasi indifférence d’une société qui avait fini, par cette propagande, de croire que l'[autre] était la cause de son malheur. Je n’ai jamais cru, comme historien au « plus jamais ça »  » –
le juif
Ah ! J’allais oublier, les citations sont tirée de –Bagatelles pour un massacre- et -Les beaux draps– de Louis Ferdinand Céline, romancier de génie par ailleurs. Comme quoi on peut être intelligent, génial, et, avoir des opinions racistes et xénophobes pensées et construites. Tant que cette opinion n’est que la réflexion d’un misanthrope pessimiste,  nihiliste et sans pouvoir, la société peut toujours la combattre. C’est quand elle est diffusée pour obtenir le pouvoir et qu’une fraction de ceux qui  peuvent lui donner se laissent prendre à ces idées que le danger est imminent.
*

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 10/04/2013, dans politique, Religion, Société, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :