La boulette du FMI…


On est presque content Au Coin du Comptoir.

Le coude sur le zinc, nous étions un peu frustrés de tout penser penser de travers question économie. Oh, on savait que nous n’étions pas seuls à penser de travers. Il y avait les économistes atterrés,  les gens de Roosevelt 2012, même Stiglitz, prix Nobel, tous ces gens disaient des choses qui nous semblaient sensées, mais d’après les sérieux, ceux qui passent dans C’ dans l’air, nous avions tout faux.

24905_roosevelt2012_440x260

Pour nous et les autres déviants, la crise était un problème de dérégulation financière. Les financiers, la bride sur le cou, persuadés que les théories de Milton Friedman ou de John Williamson étaient les seules qui vaillent, se sont mis a faire un peu n’importe quoi du moment que ça gagne de l’argent. La cupidité n’ayant aucune limite, ils ont fait fort.

cupidité

Quand la dernière bulle a éclaté, la grosse, ils furent surpris et nous pas vraiment. Dans nos pensées de travers on s’est dit, c’est un peu normal, dans notre vie à nous, quand l’un gagne il y en a un autre qui perd et si Lehman Brothers a fait faillite c’est comme l’épicier du coin quand l’hyper lui a pris toute sa clientèle, la dure loi du capitalisme.

Vous connaissez la suite, si on fait tous faillite c’est la fin du monde, on est trop gros pour faillir, et patati et patata… Ils n’en menaient pas large et les états (en gros, nous!) ont réparé les dégâts. Et là, surprise ! Pour faire oublier leur mauvaise passe ils ont rappelé aux états (en gros à nous ) le premier point du consensus de Washington qu’isl avaient pondu il y a maintenant assez longtemps pour dire aux gouvernants comment gérer :

  • Politique budgétaire : les déficits n’ont d’effets positifs qu’à court terme sur l’activité et le chômage, alors qu’ils seront à la charge des générations futures. À long terme, ils produisent inflation, baisse de productivité et d’activité. Il faut donc les proscrire, et n’y recourir qu’exceptionnellement lorsqu’une stabilisation l’exige

« Il faut réduire vos dettes souveraines »…  … Et nous avons la recette…

R E S T R U C T U R E R !

De l’austérité ont ils dit, serrez le budget, virez les fonctionnaires, diminuez les prestations sociales, toutes ces dépenses inutiles. Diminuez les impôts car la théorie veut que la richesse s’écoule du haut vers le bas et que plus il y a de riches moins il aura de pauvres (évident seulement en arithmétique ).

Selon la théorie et leurs calculs 1 € de rigueur imposée entrainerait  seulement 1 € de baisse de la richesse du pays, c’était sans compter avec notre théorie de travers. Si je n’ai pas 1 € je ne t’achète pas, si je ne t’achète pas tu fais faillite, si tu fais faillite tu ne cotises plus, tu licencies, si la protection sociale diminue le licencié n’achète plus, le fonctionnaire sans boulot n’achète plus, ton usine de voitures ferme, tu licencies, il n’y a plus de TVA qui rentre et les recettes diminuent, tu ne peux pas augmenter les impôts parce que les riches vont partir, moins de riches plus de pauvres, (toujours la théorie de travers)…

1-psa-plan-restructuration

Ils auraient pu s’en douter les experts de l’économie néo libérale. Cela fait 3 ans que les Grecs se serrent la ceinture et que leur dette augmente autant que leur déficit. Nous on s’en doutait !

Olivier Blanchard, chef économiste du FMI vient de refaire ses calculs et vient d’avouer qu’ils se sont trompés dans les calculs et quelque part dans la théorie. Pour 1 € d’austérité, c’est 3 €  de la baisse de la richesse du pays ! Récession multipliée par 3 , Chômage pas mieux, pays en colère, ambiance de m… !

C’est vrai qu’on pourrait être content Au Coin du Comptoir, content d’avoir raison, content de voir que les théories dont on nous rebat les oreilles sont fausses. Mais notre joie est gâchée par la désolation qu’ont produite la cupidité et la bêtise.

Pendant ce temps là, le Japon, l’un des pays les plus endettés au Monde, qui a dû écouter planqué derrière le comptoir, vient d’adopter un plan de relance de 90 milliards d’euros !! Il faut dire que les japonais ne sont pas des gens comme nous…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 18/01/2013, dans économie, politique, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :