Nicolas Sarkozy a perdu les élections présidentielles…


C’était clair, le 6 mai dernier le président sortant perdait les élections présidentielles. Nous étions à 20 h à l’apéro prolongé Au Coin du Comptoir et l’écran plat habitué aux retransmissions du foot nous a égrené le décompte final : 4…3…2…1 « François Hollande est le nouveau président de la France… » . Quelques geeks le claironnaient depuis plus d’une heure, s’étant connecté aux sites d’information Suisses et Belges histoire de contourner cette stupidité archaïque de la non diffusion des sondages.

Ça c’était fait … !

Les politicards, piliers du zinc, n’étaient pas plus émus que cela. Une majorité était contre ce système électoral qui obligeait au second tour à voter pour ce qui semblait « le moins pire ». Les discussions étaient beaucoup plus animées au premier tour mais le constat était là, Sarkozy avait perdu. Cette constatation avait donné lieu à un petit billet au titre un peu surprenant : « La Gauche n’a pas gagné…« , billet qui expliquait qu’effectivement c’était la Droite qui avait perdu.

Et depuis six mois maintenant l’UMP nous fait le coup du président illégitime. Au lieu de réfléchir à, pourquoi la Droite a perdu, ils contestent l’autorité du nouveau président, la « tromperie » ou la « double imposture » hollandaise qui aurait seule permis sa victoire. Ils ne font plus de politique, du moins dans les pages sociales spécialisées dans l’opposition. Le gros de la contestation se limite aux commentaires de photos montages ou de caricatures. Même nous au Coin du Comptoir, qui avons conservé un esprit gamin, commençons à nous lasser.

Hollande aurait gagné à la faveur d’un « immense malentendu » comme le dit cet ancien ministre ou est « le fruit du hasard » pour cette autre. L’ancien premier ministre souligne « (qu’) il n’a été élu que par défaut avec le soutien de l’extrême Gauche et la complicité de l’extrême Droite » et tel autre partisan « (que) s’il y avait eu quinze jours de plus, c’était plié » sans oublier « le front médiatique anti-Sarkozy vendu à la Gauche ». Il leur semble impossible d’accepter que Sarkozy ait perdu pour des raisons de fond.

Comme une majorité de piliers du comptoir nous ne sommes pas très en phase avec la politique entamée par le nouveau gouvernement et nous ne sommes pas aidés par l’opposition. La seule critique politique de l’opposition actuelle reste au niveau des attaques personnelles.  » Ces bourgeois de la politique, qui se sont déguisés, bedaines effacées, sourires patelins… », « … François Hollande président amateur »,  » « (veulent) mettre l’État en coupe réglée et se servir », « … des arrogants, des menteurs, des tricheurs (…) un ministre du Budget méprisant, un ministre de l’industrie vociférant, un ministre de l’Économie absent… » . Tout cela reste du niveau des magazines people quand l’Assemblée vote le Traité de Stabilité Européen !

Masquée, l’extrême, extrême Droite marche dans les pas de l’UMP. Le Bloc Identitaire reprenant au vol ces critiques se glisse au milieu des sympathisants UMP  au cri de « Hollande n’est pas mon président » et distille à souhait sa propagande xénophobe et anti-démocratique (voir les commentaires de Droite sur ces pages). Ce n’est pas très étonnant. Le refus de la défaite, la recherche des causes à l’extérieur  du parti, l’impossibilité de faire le bilan de l’ancien président et de sa campagne électorale, tout cela concourt à persévérer dans la ligne extrême instaurée par le papiste fondamentaliste venu de l’extrême droite chrétienne antigaulliste, Patrick Buisson.

Il lui a suffi de faire croire que comme en 2007 il allait vampiriser les voix d’extrême Droite et que son élève allait l’emporter « fingers in the nose ». Ça n’a pas fonctionné  ce coup-ci, Sarkozy est parti, lui est resté pour murmurer à l’oreille des nouveaux chevaux, Jean François Copé, Guillaume Peltier, Geoffroy Didier… Les paroles des chansons sont restées les mêmes : immigration, médias, taxation des classes moyennes…

Enfin, Au Coin du Comptoir ça nous fait des vacances sauf qu’à rectifier les plus grosses âneries qui nous font tomber du tabouret. Peut être que dans quelques mois il referont de la politique, et Dieu sait qu’il y a de la matière quand on voit dans quel bourbier économique les Socialistes se sont fourrés.

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 14/10/2012, dans politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :