Crise : Les affaires reprennent… Aujourd’hui l’Espagne.


La Grèce c’est plié…

Après avoir écouté nos économistes avisés nous savons tous Au Coin du Comptoir que les Grecs sont des profiteurs. Ils ont dilapidé les milliards de l’Europe en buvant de l’Ouzo et en dansant le Sirtaki. Maintenant ils pleurent parce qu’on leur a baissé les salaires, les retraites et qu’il doivent payer.

Mais voilà maintenant que les Espagnols sont dans la même mélasse !

Les experts du zinc vont vous expliquer le pourquoi du comment de la crise espagnole. Un seul mot suffit : la cupidité…

En fait deux choses ont provoqué cette crise. La bulle immobilière et la crise internationale. La crise financière mondiale on sait comment c’est arrivé, on s’est déjà penché sur le problème il y a un bon bout de temps. [ devenez expert en crise financière ]et sur la dette [ la dette ] et même la compétitivité [ Aujourd’hui la compétitivité ] bref, on avait fait un peu d’économie pour les nuls. Maintenant avec la crise espagnole on va voir ce qu’est une bulle immobilière.

C’est quoi une « bulle » ? C’est quand le Marché, vous savez celui qui ne se trompe jamais, qui s’auto-régule, se met à déconner. Le prix  d’échange d’un bien, d’une valeur, devient excessif  en rapport à sa valeur réelle et ceci par une croyance des acheteurs qui pensent que ces prix augmenteront toujours jusqu’à la fin des temps. C’est l’open bar de la spéculation et de la cupidité. J’achète un truc aujourd’hui pour le revendre plus cher demain à quelqu’un qui pense le revendre après-demain en faisant toujours un profit.

Ça fonctionne avec à peu près tout et ça fait fonctionner la finance et les banques. On voit ci-dessous l’illustration de l’évolution d’une bulle immobilière.

Pendant sa formation, la bulle immobilière a des effets secondaires. Plus le bien est cher, plus sa valeur locative augmente. Si les salaires du locataire éventuel n’augmentent pas il arrive un moment où celui-ci ne peut plus payer de loyer et par là même le propriétaire ne trouve plus de client ni pour louer, ni même pour revendre ce bien.

Prix de l’immobilier espagnol ( Euro/m² )

Pendant toute l’opération, les banques prêtent, re-prêtent faisant bien sûr des profits au passage tant que le système fonctionne. Comme aux USA, quand un emprunteur ne peut plus payer, la banque  saisit le bien, mais comme il n’y a plus d’acheteurs, la banque se retrouve avec un stock immobilier énorme et plus de liquidités. Voilà comment elles se retrouvent à demander à l’état ou à l’Europe un peu de monnaie pour continuer a faire tourner le reste de l’économie réelle et sage qui en a besoin.

Prèts de la BCE aux banques espagnoles et italiennes

L’état, dans le contexte, a bien fait des investissement inutiles d’équipements. C’est assez normal, on ne construit pas des milliers de résidences sans faire d’infrastructures. Mais quand on parle de la dette de l’état espagnol et de la gestion de Gauche, il faut savoir qu’elle était à 35 % du PIB en 2007 pour atteindre 70 % en 2012. Si cette crise n’y est pour rien alors il va falloir bruler tous les livres d’économie et les calculettes…

Les plus curieux des piliers de comptoir trouveront ci dessous l’évolution des chiffres fondamentaux de l’économie espagnole qui montre clairement la transition de bon à mauvais élève dans la classe européenne.

Alors, c’est plus clair maintenant la crise espagnole ?

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 15/06/2012, dans économie, politique, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Ben non, ce ne sera pas la faute de la Gauche, et de quelle Gauche? M’enfin, on dirait que vous n’avez pas lu l’article. N’est-il pas en priorité question de banque et de l’Etat. Un Etat de Gauche?
    Sinon j’attends avec impatience la réouverture du bar, because je les aime bien, ces gens-là.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :