Si la Grèce fait faillite ça va être la faute de la Gauche…


Le candidat du Parti Socialiste est élu, ça c’est fait… Il reste encore les législatives et on sera parti pour 5 ans dans une nouvelle carrosserie mais en gros le moteur est resté le même. On va encore faire de la politique intérieure pendant six semaines et ce qu’il y a de bien avec la politique intérieure c’est qu’elle ne regarde à l’extérieur que pour voir comment on apprécie son concours de beauté.

La Droite a été un peu déçue. Il y a bien eu la Bastille mais pas de marée rouge descendant les Champs Élysées avec en tête des chars russes remplis d’homosexuels islamistes en burka exigeants de la viande Halal dans toutes les boucheries, des piscines hommes/dames comme dans les toilettes et des chameaux à la place des taxis parisiens.

Et pendant ce temps là la terre continue à tourner…

Voilà que les Grecs qui faisaient leurs législatives en même temps que nos présidentielles se trouvent un Mélenchon grec surgi de la crise. C’est un peu normal, il n’y a que deux véritables programmes qui s’opposent pour solutionner la crise grecque. Le programme « rustine » de rafistolage de ce fameux traité qui va devenir Hollando – Merkoziste et le programme « spéculicide » Mélencho – Tsiprasiste.

Les financiers ont déjà bouclé le scénario Franco-Allemand comme le prouve cette vidéo du chief economist de Chevreux,  un établissement financier du Crédit Agricole qui dévoile le plan de bataille des financiers.  Les partisans du plan « rustine » y trouveront de quoi être réconfortés, les keynésiens vont se désespérer devant le cynisme de ce plan.

De toute façon les prochains mois feront les prochaines années. Pour la Grèce, le huitième ou neuvième épisode du sauvetage va finir par lasser les spectateurs alors que pendant les travaux la vente continue. Je ne citerai que la récente déconvenue de la banque JP Morgan. Deux milliards évaporés dans des spéculations qui ont provoqué en 2007 la énième crise du capitalisme néo-libéral alors que le Monde entier ou presque fait les fonds de tiroir pour essayer de réparer les dégâts, pas mal les financiers !

Les partisans des solutions impossibles, dont je suis, penchent assez vers les prédictions de juin 2011 de nos économistes atterrés dont les derniers évènements grecs et les inquiétudes des sauveurs nous montrent qu’il y a un peu de bon sens chez des spécialistes qui sont trop rares dans nos médias. Le petit exemple dans la vidéo ci-dessous…

La dernière élection présidentielle a vu la confrontation trop modeste des deux thèses qui s’affrontent pour résoudre cette catastrophe systémique financière avec tout ce qui en découle, chômage, troubles sociaux, inégalité, pauvreté. Il est quand même paradoxal, qu’outre la diminution des dépenses de l’Etat, les conservateurs suggèrent ici la diminution des impôts et là-bas son augmentation !?

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 15/05/2012, dans économie, politique, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :