« Experts en crises financières »… Pourquoi ?


Au coin du comptoir nous avons commencé hier une petite formation en expertise de la crise. Je sais que certains habitués se sont posé la question : « mais à quoi ça peut bien servir ?? » J’ai trouvé quelques réponses qui je pense pourront vous convaincre de continuer à suivre cette formation fantaisiste mais pas inutile.

Ma première réponse est personnelle :  Je suis nul en économie. J’ai d’ailleurs la vague impression de ne pas être le seul car j’avais entendu peu de Cassandre expertes prévoir le cataclysme avant 2007.

Ma réponse suivante est que, ayant suivi un grand nombre de débats dans les médias, pour essayer de devenir moins nul, je me suis souvent senti comme écrasé par des explications savantes et être obligé de convenir que le dernier qui avait parlé devait avoir raison, faute  d’avoir quelques éléments d’appréciation.

Enfin je n’avais pas imaginé, sauf depuis peu, que cette crise, financière avant tout, qui se passait à un niveau tellement élevé, dans des arcanes réservés à l’élite économique du monde allait, pour se dénouer, se retrouver à taper à la porte des plus modestes pour leur demander un effort.  Cette crise, par ses conséquences, a créé une indignation internationale d’une telle ampleur que j’ai pensé qu’en savoir plus, que comprendre un peu mieux allait permettre aux gens qui se sentent concernés de juger en meilleure connaissance de cause les chemins que l’on veut faire prendre à la société. Je vais prendre deux exemples dans les médias pour illustrer ce que je veux dire quand je parle de  « juger en meilleure connaissance de cause ».

Le premier exemple est un échange entre un syndicaliste et Alain Madelin où s’expriment deux visions de la réalité économique. J’ai déjà eu l’occasion de parler des positions d’Alain Madelin sur le sujet de la démondialisation. Jugez vous même…

Le second exemple reprend le problème des subprimes dont nous avons parlé dans notre « premier cours d’expert ». Ce premier « cours » nous permet ici de mieux comprendre l’argumentation très pertinente de Jean François Guéraud dans cette interview…

J’espère que je vous aurais convaincu de suivre les prochains épisodes de notre formation « d’Experts en Crise » au coin du comptoir.

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 22/10/2011, dans économie, politique, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. ça nous mâche le boulot étant nombreux à être au départ dans la même situation, avec des médias qui serinent « la crise! lacrise! » pas seuls en cela et au coin du comptoir est évidement au coin du bon sens… comme d’hab

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :