la mondialisation, la crise, expliquées aux gars du coin du comptoir… (1)


La mondialisation expliquée au coin du comptoir…

« On ne peut rien faire… Il nous faut rester compétitif… il faut nous adapter à la nouvelles donne mondiale… » J’étais juste tombé au bon moment au coin du comptoir du bistrot de Moe. Monsieur Robert (Bob, pour les piliers du zinc), donnait son cours d’économie au patron qui semblait fasciné.

Monsieur Robert a l’aura du fonctionnaire de la Préfecture, proche de la retraite qui boit du Picon Bière à l’apéro, ce qui provoque un certain respect de ses voisins de comptoir. Comme je l’avait deviné il donnait son avis autorisé sur la mondialisation en reprenant cette litanie des politiques, des économistes et des experts dans les médias en forme d’aveu d’impuissance.

Cette notion floue, jamais développée : la mondialisation. Cette notion qui nous oblige a réformer notre système français mais comment et dans quel sens ? Cette « obligation  à réformer » comme dit Monsieur Robert, semble tomber sous le sens alors que l’on ne nous explique pas ce vers quoi nous nous dirigeons. Quelles sont les manettes que nous devons manœuvrer pour gagner en compétitivité ?

« Tiens, les salaires et la protection sociale, Où en sommes nous face à nos concurrents mondiaux ? » ce n’était pas vraiment une question qu’il posait à Moe et à moi, mais un peu comme Sarkozy il faisait les questions et les réponses et là, de nous sortir une litanie de chiffres certifiés conformes avec le tampon de la Préfecture…

«En 2010 le coût horaire d’un français charges comprises était de 35,15 € , l’allemand de 34,64 € mais en Europe toujours, le roumain coûte 3,54 € et le bulgare… le bulgare 2,67 € , vous vous rendez compte !! Le roumain coûte dix fois moins cher que le français … En Europe !! »

Intéressant non ? Monsieur Robert avait mis le doigt sur le problème. Si j’étais le patron de Renault, sûr que je ferais fabriquer mes voitures en Roumanie, je crois même qu’il le fait… Et il me prend 80 € / h de main d’œuvre pour me la réparer en France ! En même temps il faut qu’il soit compétitif face à sa concurrence. Tout çà semble bien compliqué. Mais une petite voix me dit qu’une des solutions serait donc de rapprocher les coût. Oui, mais dans quel sens ? Il semble que la tendance actuelle soit de baisser les coûts en France pour se rapprocher de ceux de la Roumanie !! Ça va nous faire drôle…

Tout à coup je vis Alex, le chômeur du coin du comptoir, (il y a toujours un chômeur au coin du comptoir, il préfère lire ici les offres d’emplois plutôt qu’à Pôle Emploi qu’y dit…) qui buvait les paroles de monsieur Bob en alternance avec quelques gorgées de bière, je vis donc Alex froncer les sourcils…

«  y a un truc qui tourne pas rond dans tes explications Bob. Si le Roumain touche 3,54 € , il ne peut pas acheter la voiture qu’il fabrique… Déjà que le chômeur français qui n’en fabrique plus ne peut pas l’acheter non plus ! C’est bien beau de fabriquer des caisses mais si personne ne peut les acheter… »

« Pas bête ton raisonnement Alex, pas bête du tout… » répondit Bob, et le voici lancé dans une explication sur l’économie de la consommation.

«  Effectivement c’est là que le bas blesse… D’un coté, une majorité de biens sont fabriqués à bas coût aujourd’hui par des gens qui ne peuvent pas les acheter du fait des salaires qui leurs sont donnés et de l’autre coté ceux qui sont sans boulot du fait de cette délocalisation ne peuvent pas les acheter non plus… »

« C’est un peu con comme système ! » ponctua Alex, tout fier d’avoir eu une réflexion super pile poil science économique.

« tout à fait » continuait Bob.

« … et il faut ajouter que depuis des années les salaires Européens et Américains n’ont pas vraiment augmentés » (soupirs …) «  Et c’est là que débute la crise… Je vais vous expliquer ça simplement. »

Pour la crise, voir la suite dans l’article suivant, le numéro (2)…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 11/08/2011, dans économie, Nouvelles Technologies, politique, Société, Uncategorized, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Mazette, je vais envoyer ça à Banu le Roumain justement, tu vas me dire « il est déjà au courant », mais pas aussi bien dit et illustré, et même pas sûr qu’il comprenne tout, il est tellement enfoui dans ses recherches théâtrales. Et pi je l’ai envoyé à Do qui hait fecebook et préfèrera un bon blog.

    J'aime

  1. Pingback: La mondialisation, la crise expliquées aux gars du comptoir… (3) | aucoinducomptoir

  2. Pingback: Au fait ! Bonne année tout le monde… | aucoinducomptoir

  3. Pingback: Mondialisation, Crises, nous les nuls on se pose des questions… | au coin du comptoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :