>Internet et Eternité…


>

Les Égyptiens le pressentaient il y a plus de 5 000 ans : le verbe peut vous rendre éternel…
A partir de cette idée devenue un dogme, ils se sont mis à tagger toutes les surfaces disponibles. Ils pensaient ainsi qu’ils pouvaient faire vivre ce qu’ils peignaient ou gravaient par l’image et l’écriture aussi sûrement que par la parole créatrice, et le faire vivre pour l’éternité. Ainsi le nom d’un homme inscrit en caractères hiéroglyphiques contenait-il son identité  et  détruire ces caractères, c’était réduire cet homme à néant. Ils n’avaient peut être pas tort…
Je réfléchissais l’autre jour aux traces que nous laissons et laisserons sur le Net et cette similitude m’est venue à l’esprit. Les anciens Égyptiens n’auraient ils pas déjà inventé le premier Facebook ? Cela peut sembler  étrange mais il y a beaucoup de ressemblances même si à l’époque il ne semble que seuls 1% de la population avait accès à l’écriture…

Sommes nous tous devenus des Pharaons ?

Les Pharaons portaient jusqu’à 5 noms qui les décrivaient assez précisément un peu comme un profil sur le Net. Ils n’avaient pas besoins de préciser leur profession, leur niveau d’études, leur lieu de naissance ou de résidence, çà, tout le monde était au courant ! Leurs profils étaient surtout religieux.
 Comme pour les anciens Égyptiens, le nom donnait vie à la chose il est évident que se faire marteler son nom revenait à se retrouver dans une liste de personnes bloquées ou supprimés de la liste des “amis” dans Facebook !

La ressemblance ne s’arrêtait pas là. Comme dans les réseaux sociaux les Pharaons avaient aussi leurs albums d’images avec des “clichés” flatteurs et des photos de famille,  Il semblerait que Mark Zuckerberg n’ai fait que reprendre le concept…
 On peut encore aller plus loin en disant que rien ne ressemble plus au mur Facebook que ce papyrus au musée du Louvre.
 Bien sur les moyens étaient d’époque mais le but recherché était l’éternité et il me semble que ce but ait été atteint par les anciens. Nous avons lu les blogs des pharaons de dizaines de dynasties, nous avons scanné Ramsès II et nous l’avons soigné à 35 siècles de distance… N’ont ils pas tous par ce moyen atteint l’immortalité ?  
je reviens à mes réflexions du début : sommes nous tous devenus des Pharaons ? Les traces que nous laissons sur l’Internet sont devenues pratiquement indélébiles, que seront elles dans 4 ou 5 millénaires ? Toutes ces données que nous entreposons sur le Web n’est ce pas comme pour Pharaon, notre clé pour l’immortalité numérique ? Je n’ai pas les réponses et je n’ai pas la patience d’attendre 10 ou 15 siècles pour voir ce que sont devenus mes brouillons numériques…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 02/05/2011, dans Internet, Nouvelles Technologies, Société, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :