>Tous les conflits se transforment en guerres de religions…


>

Cela fait des années que par un glissement sémantique la religion tend a remplacer petit à petit les nationalités dans nos informations comme dans les conversations courantes. Dans mon souvenir c’est né avec le conflit Israélo-Palestinien qui petit à petit est devenu Judéo-Palestinien. Ensuite les pays Arabes sont devenu des pays musulmans ou intégristes musulmans créant des contresens ethniques par exemple pour l’Iran où la population ne compte que 3 % d’Arabes.
Dans la communication, les nations disparaissent, en particulier au Moyen-Orient, au profit d’une appellation générique de « Musulmanes » et ceci n’est pas sans avoir une influence sur la façon dont nous percevons les évènements qui s’y déroulent et la façon de les commenter.

Aujourd’hui, critiquer la politique Israélienne est perçu comme une attaque antisémite ( autre contresens puisque Arabes et Israéliens sont considérés comme sémites ! ) donc comme une attaque contre les juifs et toute la communauté des personnes qui partagent cette religion. Un problème de territoire, de frontière, tel que l’Europe en a connu pendant des siècles, abouti dans le cadre de cette confusion sémantique, a une confrontation entre juifs et musulmans, a une guerre de religion. Ceci n’est pas anodin dans la mesure ou les camps qui s’opposent directement, nation contre nation, se voient renforcés par l’ensemble des communautés religieuses qui se sentent impliquées.

 

On se retrouve avec des notions absurdes comme le choc des civilisations ou la lutte entre les forces du bien et du mal pour justifier des conflits géo-politiques qui n’ont a priori aucun lien avec les religions mais qui, par le sens des mots utilisés, dressent des communautés les unes contre les autres. Lorsque l’on observe la difficulté de faire cohabiter les supporters de l’OM et ceux du PSG on imagine facilement que le fait d’élargir le cercle des protagonistes de ces conflits régionaux à leurs communautés religieuses mondiale n’aide pas à la résolution des problèmes.
 Même dans notre pays ces notions finissent par influencer les débats publics. On parlera de français musulmans ou d’origine musulmanes au lieu de français tout court ou de français d’origines algérienne, marocaine ou autres… On en viendra bientôt à parler de français d’origine chrétienne !!Ce vocabulaire couplé aux débats sur l’identité nationale et autres problèmes de laïcité finit par créer des problèmes même à l’intérieur de notre pays et a monter les populations les unes contre les autres, rappelant en cela les querelles de nos vieilles guerres de religions.
Que l’on cesse de jouer sur les mots pour justifier des mesures ineptes qui ne font que compliquer le paysage social en y ajoutant des différences qui n’ont plus rien à voir avec la réalité. Ou alors allons jusqu’au bout de la logique et parlons donc pour un français de Tahiti d’un français d’origine animiste et pour un martiniquais d’un français d’origine vaudou !!

C’est aussi un peu pour cela que (le/les) Dieu m’énerve…

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 07/04/2011, dans économie, politique, Société, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :