Les paradoxes qui m’énervent… Le Chat Beurré !


Il y a des paradoxes qui peuvent vous gâcher toute une journée un peu comme ces airs que l’on a dans la tête le matin en se levant et qui vous poursuivent tout au long de la journée. Il en est un qui m’énerve particulièrement, c’est « le paradoxe du Chat Beurré »…

Ce paradoxe est la combinaison de deux sentences populaires très connues, statistiquement :

  • Un chat retombe toujours sur ses pattes.
  • Une tartine beurrée tombe toujours du coté du beurre.

Alors posons le problème :
Imaginons que nous attachions des tartines beurrées sur le dos d’un chat en prenant soin de mettre la partie beurrée vers l’extérieur. Nous lançons le chat ainsi équipé d’une fenêtre d’un deuxième étage. Que va t’il se passer ??

Analysons le problème :

Le premier postulat énonce que le chat retombe toujours sur ses pattes mais le second nous indique que c’est le coté beurre qui devrait toucher le sol en premier ! Comme ni les pattes ni le beurre ne peuvent être en l’air, à l’approche du sol le chat devrait se mettre à tourner sur lui même de plus en plus vite et en ralentissant sa chute sans jamais toucher le sol. Le chat devrait se retrouver tournoyant au dessus du sol sans le toucher, en lévitation en quelque sorte…

Serait-ce un nouveau moyen de briser la loi de la gravité et de nous permettre de voler gracieusement au dessus du trottoir comme une plume poussée par le vent ? Malheureusement non ! Les postulats s’appliquent uniquement au chat censé toujours tomber sur ses pattes, recouvert de tartines beurrées toujours censées retomber du coté du beurre. Un assemblage de ce type pour faire voler un humain et le libérer de la loi de la gravité est impossible a réaliser en l’état actuel de nos connaissances…

Je vous parlerai un jour du paradoxe tout aussi énervant de l’œuf et de la poule …

À propos de poltechno

Avec l'âge on radote et on parle tout seul... Comme il n'y a plus de bistrot dans mon quartier je me suis créé un bout de comptoir virtuel sur le Net histoire de refaire le monde...

Publié le 24/02/2011, dans humour, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. >Ne pourrait-on imaginer, fort trivialement, que ce pauvre chat finisse par s'écraser bêtement sur le flanc ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :